Il est possible d'avoir accès au service de vidéo en streaming Salto sur votre téléviseur, mais vous ne pouvez pas passer par votre box internet pour l'instant. Voici comment faire.

Salto est officiellement lancé en France depuis le 20 octobre 2020, et vous pouvez la tester gratuitement pendant un mois, sur mobile, ordinateur mais aussi, dans certains cas, sur votre téléviseur.

La plateforme de vidéo en ligne française, voulue par l’association de France Télévision, TF1 et M6, comporte à la fois des chaînes en direct (celles de ces trois groupes audiovisuels), des replays et des contenus (films, séries, documentaires) à la demande.

Comme nous l’avions déjà souligné en septembre 2019, Salto n’est pas disponible sur les box internet. Thomas Follin, le directeur général de l’entreprise, a récemment confirmé que des « accords » avaient été trouvés avec des fournisseurs d’accès à internet (FAI) pour que sa plateforme y soit accessible à moyen terme, mais ce n’est pas le cas au lancement.

Le service est donc en « OTT », ce qui signifie over-the-top service en anglais : c’est une manière de proposer des contenus sans passer par le canal d’abonnement des fournisseurs traditionnels (internet, câble ou satellite) comme Free, Orange ou SFR. « Ce projet est très stratégique : nous voulons avoir un accès direct aux consommateurs », avait assuré le directeur de M6 l’an dernier. Dans les faits, il y a surtout d’âpres négociations entre TF1, M6, France Télévisions et les opérateurs télécoms.

Cependant, cela ne signifie pas que vous serez contraints de regarder Salto uniquement sur votre ordinateur ou mobile.

Comment regarder Salto sur votre télé ?

En passant par Android TV ou Apple TV

Salto est pour l’instant accessible sur votre téléviseur de deux manières seulement : grâce à Android TV (compatible version 8) et Apple TV (à partir de tvOS 13).

Salto sur une télé en passant par Apple TV // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Numerama a testé la manipulation sur Apple TV : il faut rechercher le nom de SALTO (on vous conseille de l’écrire quasiment en entier car il est difficile à trouver) dans l’Apple Store, la télécharger, puis l’ouvrir. Il faut ensuite y relier votre compte : sur le téléviseur, la plateforme vous donne un code de 5 lettres qu’il faut ensuite recopier dans les paramètres de votre application, dans la rubrique « compte ».

Une fois ajouté, le téléviseur s’affiche désormais dans l’onglet « gérer les appareils », et il  est possible de le désynchroniser si vous le souhaitez. Il est possible d’associer 6 comptes maximum à votre compte Salto.

La synchronisation téléviseur / Salto // Source : Capture d’écran Numerama

En passant par Chromecast (uniquement mobile ou tablette Android)

Dans les conditions d’utilisation de Salto, on peut lire qu’il est possible de passer par Chromecast : cela « nécessite un boitier Chromecast branché sur un port HDMI de votre télévision et appairé à votre appareil mobile ou une box internet compatible. Lorsque vous lancez un contenu, cliquez sur l’icône Chromecast », décrit l’entreprise.

Nous l’avons également testé, et cela fonctionne : il convient d’appuyer sur le bouton en haut à droite qui ressemble à une télé sur lequel on a apposé un symbole Wi-Fi, puis de choisir le Chromecast sur lequel on souhaite diffuser.

Source : Capture d’écran Numerama

Salto souligne toutefois que le service «  sera bientôt disponible sur toutes les télévisions connectées (smart TV) Android. Vous pourrez alors télécharger l’application depuis le store présent sur votre téléviseur, ou celui disponible dans la box de votre fournisseur d’accès à Internet », sans donner de date ou délai.

Salto et la TNT ?

«  Dans les prochains mois, Salto va arriver en TNT et sur certaines gammes de télé », avait assuré Thomas Follin le 15 octobre 2020, comptant notamment sur la technologie HbbTV, dont nous avons expliqué le fonctionnement technique en détails ici.

À ce jour toutefois, il n’est pas encore possible d’avoir Salto via la TNT sur votre télé.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo