Un enfant de 9 ans a été banni de Fortnite pour avoir participé à un tournoi alors que son jeune âge ne l'y autorise pas.

Depuis quelques jours, sur Twitter, le hashtag #FreeZenon tente d’émouvoir la toile. Dans plusieurs messages, on découvre une vidéo montrant, en direct, un jeune garçon se faire bannir de Fortnite pendant plus de… 1 400 jours. En pleurs, il se fait réconforter par son père, qui se tient à ses côtés. Pourtant, il na pas reçu cette sanction pour rien.

Zenon, joueur brésilien doué de 9 ans très populaire (169 000 abonnés sur YouTube), a pris part à des tournois compétitifs rémunérés. Problème ? Les règles lui interdisent d’y participer, même avec l’accord d’un parent. « Pour participer à un match de l’open en ligne, un joueur doit avoir au minimum 13 ans (ou plus, dans le cas où la loi du pays de résidence l’imposerait).  Les mineurs doivent obtenir la permission d’un parent ou tuteur légal pour participer à l’événement », peut-on lire dans les règles officielles. Cette histoire est loin d’être une première.

Les règles sont les règles

«  Pourquoi créer un jeu qui s’adresse aux enfants si on ne les autorise pas à jouer ? Cela me brise le coeur, laissez l’enfant jouer », s’étonne FaZe Banks, YouTuber en charge du clan FaZe. Si on prend du recul sur ce dossier, on peut difficilement en vouloir à Epic Games d’appliquer des règles établies pour protéger la communauté. La multinationale pourrait néanmoins faire preuve d’un peu plus de souplesse dans ce cas précis, puisqu’elle brise le rêve d’un très jeune joueur. Voilà pourquoi les internautes montent au créneau pour défendre Zenon.

Toujours très bavard sur ces questions de bannissement, Tyler Blevins, alias Ninja, s’est placé du côté de la victime en rappelant que le match auquel Zenon participait n’avait aucune dotation au moment où il a reçu sa sanction. « À moins que les Arènes commencent à offrir de l’argent, il n’y a aucune raison de bannir Zenon jusqu’à ses 13 ans. Ceci étant dit, l’âge minimum requis pour la compétition dans Fortnite est 13 ans et il en a 9. Mais il ne devrait pas être banni des autres modes de Fortnite », justifie-t-il dans son tweet publié le 5 mai.

Sur Twitter, l’intéressé a fait une demande de soutien : « Zenon rêve de progresser dans Fortnite et d’être reconnu pour son talent. Avec ce bannissement, c’est impossible. Si vous le pouvez, utilisez le hashtag #FreeZenon pour changer la situation. Merci. » Epic Games n’est pas connu pour son indulgence et, par le passé, a déjà banni à vie un joueur populaire. Si la sanction est maintenue, Zenon aura 13 ans quand il pourra reprendre sa carrière compétitive dans Fortnite.

Crédit photo de la une : Twitter Zenon

Partager sur les réseaux sociaux