PlayStation travaille sur l'après-PlayStation VR. L'éventuel futur casque de Sony pourrait proposer une reconnaissance poussée des doigts.

Contrairement à Microsoft, qui ne veut pas entendre parler de la réalité virtuelle sur ses consoles Xbox, Sony a fait de la technologie une arme pour se différencier de la concurrence. La multinationale japonaise misera-t-elle toujours dessus pour la PlayStation 5 ? Ce serait logique. D’autant que, récemment, des ingénieurs de PlayStation Japan ont présenté des évolutions possibles, aperçues par UploadVR le 3 mai.

Les avancées, publiées sur le site ACM (Association for Computing Machinery) et illustrées par une vidéo, montrent une nouvelle manette capable de capter avec précision les mouvements de chacun des doigts. Aujourd’hui, le PlayStation VR fonctionne avec les PlayStation Move, très limités du côté des interactions possibles.

Une réalité virtuelle toujours plus poussée sur la PS5 ?

Le prototype sur lequel travaille Sony s’appuie sur des manettes en forme de manche qui s’enfilent comme des gants. Elles sont équipées de capteurs de proximité conçus pour modéliser le mouvement des doigts de manière individuelle, de quoi permettre des interactions plus naturelles en pratique — sans aucun capteur extérieur.

Sur les cas pratiques montrés, on peut voir à quel point la précision est de mise, notamment du côté de la prise d’objets (même ceux avec une forme complexe, comme un cône). Les ingénieurs, qui font appel au machine learning pour peaufiner la technologie, précisent que l’accessoire n’est pas perturbé par la sueur ou des bijoux, même s’il a du mal avec certaines positions (surtout quand le bout des doigts est éloigné).

PlayStation VR 2 // Source : UploadVR

En mettant en avant leurs travaux, les employés de la branche PlayStation suggèrent une voie possible vers un éventuel PlayStation VR 2 — après le lancement de la PS5. Le principal argument du futur casque VR de Sony pourrait alors être la reconnaissance poussée du mouvement des doigts, en plus des améliorations visuelles (grâce à l’écart de puissance entre la PS4 et la PS5). Cela permettrait à la réalité virtuelle PlayStation de se rapprocher un peu plus de celle disponible sur PC, sur des casques très chers. Avec son Index, Valve propose déjà un suivi précis des doigts.

Sony aurait tort d’abandonner totalement la réalité virtuelle. Malgré un catalogue loin d’être 100 % convaincant, le PlayStation VR s’est écoulé à plus de cinq millions d’exemplaires — selon un bilan financier publié le 7 janvier 2020. Lorsqu’il avait dessiné les contours de la PS5 dans les colonnes de Wired en avril 2019, l’architecte Mark Cerny avait indiqué «  que la réalité virtuelle était très importante pour [Sony] et que le PS VR actuel sera compatible avec la future console ». En bref, Sony devrait transformer l’essai. 

Partager sur les réseaux sociaux