Han a-t-il tiré en premier ? La célèbre scène entre Han Solo et Greedo a une fois de plus été modifiée. Des fans ont repéré un nouveau changement dans la confrontation à la cantina. Il s'agit de la cinquième modification depuis 1977.

Il faut croire que George Lucas ne sera jamais satisfait de la façon dont se déroule le célèbre face-à-face entre Han Solo, dans le tout premier film de Star Wars, Un nouvel espoir. En effet, alors qu’il existait déjà quatre versions différentes de la même scène, dont deux sont hautement controversées chez les fans de la saga cinématographique, voilà qu’une cinquième version vient d’être découverte.

Mais pour une fois, le changement ne concerne pas l’ordre des tirs. Ce qui a été ajouté, c’est une très brève vue sur Greedo en train de prononcer une phrase dans sa langue (qui n’est d’ailleurs pas sous-titrée, contrairement à ses autres répliques), juste avant les coups de feu. On relève au passage que les lasers partent en même temps : cet ordre des tirs est celui qui a été imposé avec la version Blu-ray de 2011.

Han Solo Chewbacca Obi-Wan Kenobi Luke Skywalker
Avant d’affronter Greedo, Han Solo, accompagné de Chewbacca, rencontre Obi-Wan Kenobi et Luke Skywalker. // Source : Lucasfilm

La première question qui se pose est de savoir ce que dit Greedo à Han Solo ? L’insulte-t-il ? Le provoque-t-il ? Fait-il le fanfaron ? Il semble que Greedo dit « ma klounkee », qui signifie en dialecte hutt « ce sera ta fin » («  it’ll be the end of you »). Rien d’étonnant à ce que du hutt soit employé ici, puisque Jabba le Hutt opère sur Tatooine, planète où se déroule ladite scène (et Han Solo et Greedo travaillent tous les deux pour lui à ce moment-là). C’est aussi une phrase que prononce Sebulba, le pilote rival d’Anakin Skywalker.

La seconde est de savoir qui est le responsable de cette modification : est-ce Disney ou bien George Lucas ?

Interrogé à ce sujet par The Verge, un représentant du géant du divertissement assure que c’est bien le cinéaste américain qui en est à l’origine. Cette retouche a eu lieu avant l’acquisition de Lucasfilm, en 2012, pour un peu plus de 4 milliards de dollars. Autrement dit, alors que George Lucas avait déjà procédé en 2011 à l’édition de la scène entre Greedo et Han Solo, pour la sortie de la version Blu-ray des films, il y avait déjà une autre correction dans les tuyaux (ou du moins, le réalisateur y songeait), alors que cela ne faisait même pas quelques mois que la dernière était en place !

Aujourd’hui, donc, il existe cinq versions de la même scène :

1977 : Han Solo tire le premier

Il s’agit de la scène originale, celle sortie au cinéma et proposée essentiellement en VHS. Han Solo et Greedo s’expliquent dans un bar et, sans que cela soit montré à l’image, le célèbre contrebandier se saisit de son blaster sous la table et fait feu par surprise sur Greedo, qui tombe raide mort. Tout ceci se déroule pendant le bavardage, histoire de détourner l’attention de Greedo.

1997 : Greedo tire le premier

En 1997 sort l’Édition Spéciale de Star Wars, qui permet à George Lucas de dépoussiérer son film en profitant des progrès en matière d’effets spéciaux. Au cours de ce toilettage toutefois, le réalisateur décide de changer la scène : on voit Han Solo se saisir de son arme en toute discrétion au cas où ça tourne mal. Et c’est le cas : Greedo ouvre le feu, manque sa cible, et permet donc à Han Solo de l’abattre.

2004/2011 : Han et Greedo tirent en même temps

Lors de la sortie DVD de Star Wars en 2004 puis de la version Blu-ray en 2011, décision est prise cette fois de faire tirer les deux protagonistes en même temps. La seule différence entre la version de 2004 et celle de 2011 est que la séquence proposée en 2011 est plus courte. Le tir de Greedo semble partir légèrement avant celui de Han Solo, mais cela se joue dans un mouchoir de poche.

2019 : Greedo provoque Han

Et nous voilà avec la dernière modification en date, la cinquième : l’édition de 2011 est gardée comme base de travail. À celle-ci s’ajoute donc ne courte ligne pour Greedo, qui menace Han Solo. S’en suivent le fameux échange de coups de feu et la mort du Rodien, qui a été refroidi pour de bon par l’habilité et le sang froid du Corellien. Cette modification est livrée avec l’édition en ultra haute définition (4K) du film.

C’est le compte Twitter Star Wars Visual Comparisons qui a manifestement été le premier à repérer ce changement, depuis abondamment commenté par les fans sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les commentaires accompagnant les articles traitant le sujet. Et d’ores et déjà, au-delà de l’agacement ou de la lassitude, plusieurs internautes plaisantent sur les futures modifications que la scène pourrait encore subir dans les années à venir.

Une perception qui peut être altérée

Si tout ceci peut sembler anecdotique pour le profane, ces modifications répétées sont loin d’être bénignes. Outre qu’elles font porter le risque de dénaturer l’œuvre originale à force de repasser sur le banc de montage, elles sont susceptibles de modifier de façon plus ou moins subtile la perception que l’on peut avoir de certains personnages. C’est typiquement le cas de Han Solo.

En fonction de l’ordre de tir, ce n’est pas du tout la même impression que laisse Han Solo : s’il tire en premier, il apparaît comme un individu sans foi ni loi, qui n’hésite pas occire ceux qui se dressent en travers de son chemin — cela donne une épaisseur particulière à un qui se joindra aux héros et qui changera progressivement d’attitude au fil des films — Han Solo pense à fuir à plusieurs reprises pour éviter de se confronter à l’Empire, avant de devenir l’un des plus éminemment membres de la Rébellion.

Han Solo Faucon Millenium
Han Solo est présenté comme un contrebandier au début de la saga, qui ne jure que par l’argent. // Source : Lucasfilm

S’il tire en légitime défense ou en même temps que Greedo, cette dimension n’apparaît plus. On ne perçoit plus dès les premières scènes d’exposition de Han Solo la dimension d’anti-héros qu’il a par rapport à Luke Skywalker, qui incarne le jeune naïf arraché à son quotidien pour être plongé dans un monde d’adulte. La bascule du caractère de Han Solo vers un comportement plus héroïque est moins nette.

C’est d’autant plus regrettable que l’une des grandes forces de Star Wars réside justement dans son montage. Faut-il rappeler qu’Un nouvel espoir a remporté en 1977 l’oscar du meilleur montage, grâce notamment au brillant travail réalisé par l’ex-femme de George Lucas, Marcia Lucas, accompagnée de Richard Chew et Paul Hirsch ? Sans ses apports au montage et à l’histoire, le visage de la saga aurait sans doute été bien différent.

Partager sur les réseaux sociaux