Le directeur de World of Warcraft Classic a expliqué pourquoi les queues étaient aussi longues avant d’entrer sur un serveur.

Vous avez essayé de jouer à World of Warcraft Classic mais vous êtes bloqués depuis des heures dans une queue permettant d’accéder à un serveur ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls et Blizzard Entertainment a conscience de la situation. « Je comprends la frustration », commence par dire Ion Hazzikostas, directeur du MMORPG, dans un sujet publié sur les forums officiels le 27 août 2019. 

L’intéressé tente de justifier pourquoi Blizzard Entertainment, qui s’attendait pourtant à un engouement certain pour World of Warcraft Classic, n’a pas mis en place davantage de serveurs. Il explique : « Depuis le tout début, nous essayons de prioriser la santé de nos communautés sur nos Royaumes. »

Blizzard Entertainment ouvre quand même de nouveaux serveurs

Ion Hazzikostas poursuit en expliquant que ses équipes savaient qu’elles auraient à déployer de nouveaux serveurs pour soutenir la sortie. « Mais si nous nous retrouvions avec trop de serveurs, nous aurions des plus gros problèmes à résoudre dans les semaines et mois à venir », révèle-t-il en toute transparence. Il ajoute : « Bien que nous ayons des outils comme le transfert gratuit de personnages pour trouver des solutions à des royaumes sous-peuplés, ce processus serait terriblement perturbateur pour nos communautés, et c’est quelque chose que nous voulons éviter à tout prix. »

En bref, Blizzard Entertainment a privilégié le long terme, quitte à provoquer la grogne de certains les premiers jours. 

World of Warcraft Classic  // Source : Blizzard Entertainment

World of Warcraft Classic

Source : Blizzard Entertainment

Malgré sa prudence, l’entreprise américaine n’a pas hésité à déployer vingt autres royaumes depuis le lancement — dont quelques-uns la veille du 26 août. Aujourd’hui, elle attend qu’ils se remplissent pour s’assurer qu’ils disposent tous « d’une bonne population » (lire conséquente). Blizzard Entertainment ne veut pas de serveurs vides. Et, dans un souci de clarté, il compte améliorer la visibilité du trafic. Aujourd’hui, les mentions « Faible », « Moyenne » ou « Élevée » précisent le niveau de fréquentation.

On rappelle que des problèmes de saturation ont également touché la boutique en ligne, rendant impossible l’achat d’un abonnement. Bref, World of Warcraft Classic est victime de son succès lié à la nostalgie des joueurs.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.