Good Omens est une série diffusée sur Amazon Prime Video. Des chrétiens mécontents s'insurgent... contre Netflix.

« 20 000 personnes ne peuvent pas avoir tort » : c’est ainsi que, doucement moqueur, le compte Twitter d’Amazon Prime Video UK relaie un article du quotidien anglais The Guardian. On y découvre une histoire insolite, dans laquelle plusieurs milliers de chrétiens américains ont répondu à l’appel de l’association Defense of Tradition, Family and Propertyinterdire l’excellente série Good Omens. L’adaptation sur le petit écran de l’œuvre incontournable de Pratchett et Gaiman, propulsée par le duo David Tennant et Michael Sheen en démon et en ange, a visiblement de quoi ébranler leurs convictions.

Dans les grandes lignes, la pétition demande le retrait de la série parce qu’elle banalise satan. Plus précisément, les signataires refusent qu’un démon et un ange soient des amis, qu’ils cherchent à arrêter la venue de l’Antéchrist, que Dieu ait une voix de femme (sic), ou encore, que les Cavaliers de l’Apocalypse… soient des bikers. Rien de nouveau sous le soleil en somme, à cela prêt qu’un détail rend la situation cocasse : la pétition est adressée à… Netflix. Alors que la série, produite par la BBC et Amazon, est diffusée logiquement sur Amazon Prime Video, le concurrent.

Capture d’écran de la pétition // Source : Return to Order

En un sens, le miracle s’est produit : la série n’est effectivement pas sur Netflix. Neil Gaiman s’en est d’ailleurs amusé, toujours sur Twitter : « C’est si beau… vous me promettez que personne ne leur fera remarquer, hein ?  », lance-t-il, plus amusé que scandalisé par un groupe souhaitant censurer son œuvre, sans, visiblement, y a voir eu accès.

Partager sur les réseaux sociaux