Sur des écrans publicitaires comme sur des panneaux d’information, une même phrase est apparue un peu partout dans le monde, dans plusieurs langues. Elle est liée à une opération marketing menée par Netflix pour promouvoir Le Problème à 3 corps.

« You are bugs », « Siete insetti » ou encore « Son insectos » : un peu partout dans le monde, la même phrase est apparue à la fin du mois de mars, dans de nombreuses langues. Sur des écrans publicitaires à Times Square. Sur des tableaux d’horaires de trains en Italie. Et même sur l’immense sphère qui se trouve en plein Las Vegas.

Différentes langues, mais la même signification : « vous êtes de la vermine ». Il ne s’agit nullement d’un piratage informatique (même si des personnes ont pu le croire un temps), mais d’une vaste opération marketing organisée par Netflix, afin de promouvoir l’arrivée de la série Le Problème à 3 corps sur sa plateforme de streaming.

You are bugs Times Square
Bel accueil. // Source : Capture d’écran

C’est en effet depuis le 21 mars que l’adaptation TV du roman de Liu Cixin est sortie. Pour frapper les esprits, le géant américain de la vidéo à la demande par abonnement a utilisé une scène bien précise de la série pour la transposer dans le monde réel, à la fois pour aguicher celles et ceux qui connaissent déjà l’histoire, et pour intriguer les autres.

Cette opération marketing a été confirmée sur le site officiel de Netflix le 25 mars (et aussi sur ses réseaux sociaux). La liste des lieux où le message a été aperçu est la suivante :

  • Melbourne en Australie,
  • Bogotá, en Colombie,
  • Oxford, au Royaume-Uni,
  • Shibuya et Shinjuku, au Japon,
  • New York, Las Vegas, Chicago, Dallas, San Francisco et Los Angeles, aux USA,
  • Madrid, en Espagne,
  • Varsovie, en Pologne,
  • Rome et Milan, en Italie,
  • Séoul, en Corée du Sud.

La suite de l’article contient des spoilers.

Saul sera forcément de retour dans la saison 2 du Problème à 3 Corps. // Source : Netflix
Deux protagonistes de la série : Saul et Augustina. // Source : Netflix

Vraie-fausse invasion extraterrestre

Si vous êtes déjà intime avec la trilogie du romancier chinois, la signification de ces curieux messages apparus un peu partout dans le monde ne vous est pas étrangère. Idem si vous êtes à jour de la série. Pour les autres, tout ceci a pu être incompréhensible — même si l’origine du message n’est pas cachée, le logo de Netflix apparaissant après.

Pour les autres, cette opération promotionnelle reprend le moment où les San-Ti (ou Trisolariens dans le roman) se révèlent à l’humanité, à la fin de l’épisode 5 (Jugement dernier). À ce moment-là, partout dans le monde, les écrans se mettent à afficher simultanément ce même texte, adressé à toute l’humanité : vous êtes de la vermine.

Cette scène est clé dans la série, car elle marque un tournant dans l’intrigue. Les aliens cessent d’agir en cachette : ils décident d’annoncer leur venue sur Terre, dans environ quatre siècles. Cela va donc précipiter le monde dans une autre réalité, parce que ce futur contact ne sera pas pacifique. Le destin des héros va aussi être irrémédiablement changé.

On sait que les San-Ti désirent trouver un système stellaire beaucoup plus stable que le leur. La Terre, dont la rotation autour du Soleil ne connait pas de variation imprévisible, apparaît être une formidable destination. Or, les San-Ti finissent par craindre les humains, en raison de leur évolution rapide. C’est pour cela qu’ils tentent de bloquer leur science.

C’est sur ce passage que Netflix a misé pour cette promotion, en jouant sur une invasion extraterrestre annonçant sa venue, comme si on appartenait indirectement à la série. C’est, en matière de marketing, bien pensé, même si l’idée a ses limites : il n’a évidemment pas été possible de faire apparaître un Sophon (intellectron dans le roman) dans le ciel. Encore heureux.

Source : Montage Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !