Un moddeur a renoncé au développement d’un mode multijoueur pour Starfield, suscitant de gros doutes sur l’avenir du RPG spatial.

Starfield sera-t-il aussi éternel que Skyrim ? Les doutes sont de plus en plus permis. Le dernier RPG de Bethesda permet de visiter — à pied — des milliers de planètes. Certains pointent du doigt le vide de la majorité d’entre elles. Cependant, il faut plutôt y voir un immense bac-à-sable pour laisser la communauté de modding proposer des contenus intéressants. L’avenir de Starfield passera donc par la motivation des passionnés. Néanmoins, certains lâchent déjà l’affaire, comme on peut le découvrir dans un article publié par IGN le 13 décembre 2023.

L’équipe derrière Skyrim Together, un mod très populaire qui permet de jouer à plusieurs dans Skyrim (plus de 1,2 million de téléchargements), a annoncé renoncer à un projet similaire pour Starfield. Cette annulation s’accompagne de mots particulièrement durs : « Le jeu est ennuyeux, fade et le meilleur argument des jeux Bethesda, à savoir l’exploration dans des mondes vivants, a totalement disparu (…). Je ne vais pas tout donner dans le développement d’un mod pour un jeu aussi médiocre », explique le moddeur cosideci. Il a d’abord été très motivé par l’engouement autour de Starfield, avant de se rendre à l’évidence.

Starfield  // Source : Bethesda
Starfield. // Source : Bethesda

Sans le modding, Starfield risque de mourir à petit feu

Si cosideci se montre très pessimiste avec Starfield, il tient toutefois à mettre à disposition les moyens de terminer le projet initialement prévu. Il précise quand même que cela représente au moins 100 heures de travail, un point qui devrait en refroidir plus d’un. Il résume : « J’ai commencé à travailler sur Starfield Together, mais Starfield est une plaie, j’ai donc arrêté. Je l’ai fait en open source au cas où quelqu’un voudrait le finir. Non, vous ne pouvez pas encore y jouer. » 

Ce manque soudain d’entrain n’augure rien de bon pour Starfield, qui a besoin de la passion des joueuses et des joueurs pour tenir sur le long terme. Les analyses de cosideci se vérifient dans les chiffres du jeu : après un début assez fulgurant en septembre (on a vu un pic à plus de 300 000 personnes connectées en même temps sur la version Steam), le RPG est tombé dans l’anonymat (moins de 16 000 sur la plateforme de Valve, selon SteamCharts). À titre de comparaison, Skyrim rassemble plus de monde, alors qu’il est sorti en 2011. Ce désintérêt doit forcément peser dans la balance pour les moddeurs, qui n’auront pas envie de créer des nouveautés pour un faible échantillon d’irréductibles. En prime, ils ne peuvent pas tout faire non plus.

De son côté, Bethesda continue pour le moment de proposer des mises à jour et de faire des promesses pour les mois à venir. Dans un sujet publié sur Reddit le 12 décembre, le développeur a annoncé « travailler dur sur des fonctionnalités attendues comme des cartes pour les villes, la compatibilité officielle avec les mods et des nouvelles manières de voyager ». On rappelle à ce sujet que Starfield ne permet pas de se déplacer en véhicule terrestre sur les planètes.

En tout cas, Bethesda compte intégrer des ajouts et des correctifs toutes les six semaines. Ces annonces ont été faites quelques jours après des déclarations enthousiastes de Phil Spencer : comme on peut le lire dans les colonnes de GamesRadar, le patron de Xbox est persuadé que Starfield est en mesure de tenir plus de dix ans, à l’instar de Skyrim. Selon lui, le jeu est un succès massif pour Bethesda.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !