De retour à la tête de Disney depuis novembre 2022, Bob Iger pourrait mettre fin à la stratégie du groupe en matière de streaming. Sa priorité est le cinéma, quitte à ne plus faire de Disney+ le seul endroit où les contenus Disney sont diffusés.

À la retraite depuis 2020, Bob Iger est revenu en sauveur de Disney en novembre 2022. Le dirigeant de The Walt Disney Company pendant 15 ans avait été rappelé par le conseil d’administration du groupe. Objectif : redresser Disney, victime du covid et du management parfois irritant de son successeur Bob Chapek. L’ex-retraité avait promis qu’il se montrerait à l’écoute de ses équipes, quitte à initier des changements colossaux très rapidement.

Selon Bloomberg, le chantier de Bob Iger est déjà bien entamé. Le CEO travaille à une restructuration de la direction de Disney afin de laisser plus de contrôle aux créatifs, qui regretteraient en interne que les décisions ne soient prises que par le siège. Un de ses autres projets concerne Disney+, qu’il a pourtant contribué à lancer avant de partir. Puisque cette activité perd trop d’argent (1,5 milliard au dernier trimestre), Bob Iger pourrait la faire passer au second plan.

Disney+ est-il menacé ?

Bob Iger n’a encore rien annoncé publiquement, mais deux changements majeurs pourraient venir contrarier l’expansion de Disney+ :

  1. Le cinéma redeviendrait le canal de diffusion privilégié par Disney. Après avoir bluffé plusieurs fois en menaçant de diffuser des films, comme Black Panther 2, seulement sur Disney+, Disney aurait pour projet de refaire du cinéma sa priorité absolue. Ces dernières années, plusieurs films, dont des Pixar, sont sortis seulement en streaming. Disney avait aussi contrarié des acteurs en lançant simultanément des films au cinéma et sur Disney+. Tout cela devrait bientôt prendre fin, quitte à rendre le streaming moins intéressant.
  2. Depuis le lancement de Disney+, tous les contenus issus des différentes familles Disney (Marvel, Star Wars, Pixar, Fox…) sont proposés en exclusivité sur Disney+. À l’avenir, cela pourrait changer. Bob Iger ouvrirait la voie à la vente de films ou de séries Disney à d’autres plateformes, comme Prime Video ou Netflix. Cela permettrait à Disney de renforcer sa présence ailleurs, à ses équipes créatives d’être encore plus regardées et de gagner de l’argent sur la vente de contenus. Toutefois, cela diminuerait l’intérêt de Disney+.
Une campagne Disney+ pour l'arrivée de Black Widow // Source : Disney+
Black Widow avait été lancé sur Disney+ en même temps qu’au cinéma, ce qui avait contrarié Scarlett Johansson. Bob Iger ne reproduira pas cette erreur. // Source : Disney+

Le streaming s’effrite

Ce revirement de Disney ne serait pas le premier dans l’industrie du streaming, en plein questionnement depuis l’année 2022. La multiplication des services a pour conséquence de faire perdre de l’argent à tous les acteurs, qui se questionnent de plus en plus sur leurs stratégies. Lionsgate+ a renoncé à son service en Europe, tandis que Warner Bros. Discovery veut tuer HBO Max pour un nouvel abonnement plus proche d’un service de replay que d’un service de streaming. Le groupe Warner vient d’ailleurs de s’allier avec Amazon en France pour qu’il commercialise ses services à sa place.

Lors de l’annonce des nouveaux contenus DC Comics, Warner Bros. Discovery avait d’ailleurs indiqué ne pas être opposé à vendre les futurs films et séries DC à d’autres plateformes que la sienne. L’âge d’or du streaming semble déjà derrière nous, en attendant le développement d’un modèle plus rentable pour tout le monde.

Source : Montage Numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !