L’épisode 3 de The Last of Us raconte l’histoire d’amour entre Bill et Frank. Une scène en particulier, à grand renfort de Linda Ronstadt, change le cours de leur relation.

C’est un épisode qui bouleverse et qui va marquer l’histoire des séries : Long Long Time, troisième chapitre de The Last of Us, vient d’être diffusé (sur Prime Video) en France. Réécrivant l’histoire de Bill et Frank, cet épisode 3 est une proposition hors du commun nous plongeant dans vingt années d’une vie de couple post-apocalyptique, confinée.

Chaque instant de cet épisode, digne d’un film à lui seul, est porteur de sens. Mais, une scène, en particulier, relève d’un élément déclencheur pour tout le reste du récit : un morceau joué au piano.

La suite de cet article contient des SPOILERS sur l’épisode 3.

Bill et Frank sont en couple, dans la série adaptée de The Last of Us. // Source : HBO
Bill et Frank sont en couple, dans la série adaptée de The Last of Us. // Source : HBO

Long Long Time de Linda Ronstadt

Après le premier dîner partagé, Frank tombe sur le piano dans la maison de Bill. Il fouille dans les partitions — Lettre à Élise (Beethoven), Contes d’Hoffmann (Offenbach). Bill précise que celles-ci appartiennent à sa mère, puis Frank se saisit d’une troisième, déclamant « Celle-ci est à toi » et ajoutant « c’est ma préférée ». C’est là qu’il interprète Long Long Time, chanson des années 1970, de Linda Ronstadt. Puis, c’est à Bill de prendre le relai au piano, interprétant toutefois une version plus douce.

Or, Long Long Time est une chanson sur la solitude et l’indicible, d’abord, ce qui correspond à la situation de Bill depuis tant d’années : « il n’y a personne à mes côtés », clame un vers, un autre évoquant des « blessures invisibles ». Mais, il s’agit aussi d’une ballade sur l’amour qui comble cette solitude : « Et je pense que je vais t’aimer pour très, très longtemps. »

Pour Bill, si timide, replié, chanter cette chanson avec une telle intensité relève d’une confession. Une déclaration. Le message passe, car après tout, Frank n’a-t-il pas lui-même déclaré, quelques instants plus tôt, que cette partition était aussi sa « préférée », expliquant son choix ?

Nick Offerman joue Bill, et Murray Bartlett interprète Frank. // Source : HBO
Nick Offerman joue Bill, et Murray Bartlett interprète Frank. // Source : HBO

« Qui est la fille pour qui tu chantes ? », questionne Frank. « Il n’y a aucune fille », répond Bill. Mais, Frank connaissait la réponse, et sa question n’était qu’une invitation. C’est là que la connexion s’établit pleinement entre les deux hommes, Frank lui touchant l’épaule et accompagnant ce geste d’un « Je sais ». S’ensuit leur premier baiser, puis, plus tard, la première expérience charnelle que Bill partage avec un homme. À la fin de l’épisode, c’est également assis sur ce même piano, 15 ans plus tard, qu’ils échangeront leurs bagues.

Que l’épisode soit nommé avec le titre de cette chanson n’est pas anodin. Bill et son domaine forment une forteresse contre le monde extérieur, brutal, antagoniste. C’est l’art, grâce à cette chanson qui a traversé le temps autant que ce piano datant de 1946, qui a réussi à susciter une connexion humaine, romantique, entre deux hommes.

C’est ainsi que cet épisode, Long Long Time, à l’image de la chanson, est une ode au temps qui passe et à cette promesse d’un amour qui y résiste. Ce qui, dans un monde post-apocalyptique, revêt une grâce plus vertigineuse encore.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.