L’épisode 8 d’Andor comporte une surprise : un acteur qui n’était pas annoncé au casting a fait son apparition. On l’a déjà vu dans Star Wars, mais pour un tout autre rôle.

C’est la surprise inattendue de l’épisode 8 d’Andor, sorti le 26 octobre 2022 sur Disney+. Un acteur qui n’était pas annoncé dans la distribution de la série a fait son apparition après le premier quart d’heure de diffusion. Ce n’est pas rare, bien sûr : les studios réservent parfois des surprises de ce genre. Mais ici, la particularité est qu’il s’agit d’un acteur qui était déjà dans Star Wars.

La suite contient des spoilers.

Attention à la suite : il y a des spoilers // Source : Montage Numerama
Attention à la suite : il y a des spoilers // Source : Montage Numerama

Andy Serkis débarque dans Andor

L’acteur en question est Andy Serkis. Vous l’avez peut-être reconnu en un coup d’œil. Si sa tête ne vous a rien dit, c’est normal : le Britannique a plutôt tendance à s’effacer derrière des personnages intégralement en images de synthèse : Gollum dans Le Seigneur des anneaux ; le singe César dans La Planète des Singes ; ou encore le leader suprême Snoke dans Star Wars.

Et c’est justement là la chose remarquable à noter : Andy Serkis n’était pas du tout annoncé au casting d’Andor. La preuve : son nom n’est jamais mentionné pour un rôle dans la série télévisée sur le site officiel de Star Wars. Par ailleurs, il n’était pas mentionné non plus sur la page anglophone de Wikipédia associée à Andor. C’était vrai jusqu’au matin du 26 octobre.

Dans Andor, Andy Serkis incarne un prisonnier qui doit encore purger une peine de moins d’un an. Kino Loy, c’est son nom, assume la responsabilité de contre-maître parmi les autres détenus. Il en dirige une cinquantaine dans un pénitencier qui sert de centre de production pour l’Empire galactique, sur la planète Narkina 5. Et il a à cœur de tenir ses objectifs.

Andy Serkis
Andy Serkis, l’acteur surprise d’Andor. // Source : Lucasfilm

Cassian Andor est confronté à sa rudesse et sa rigidité dès les premiers instants. Il faut dire que Kino Loy voit le bout du tunnel : dans moins d’un an, il est censé être libéré. Tout le monde doit donc rester à sa place et exécuter son travail. Pas d’état d’âme, pas d’esclandre et surtout pas de rébellion. Un incident pourrait alourdir sa peine, du fait de son rôle de responsable d’équipe.

Mais, comme on le disait précédemment, Andy Serkis n’en est pas à ses débuts dans la licence Star Wars. Il a déjà joué un autre personnage dans la sage, qui est autrement plus important : le suprême leader Snoke. Il s’agit d’une création de l’Empereur Palpatine, qui a pris les rênes du pouvoir après la bataille d’Endor, à la fin de l’épisode VI — Le Retour du Jedi.

Snoke figure dans les épisodes VII (Le Réveil de la Force) et VIII (Les Derniers Jedi). Il dirige le Premier Ordre, l’organisation militaire dictatoriale née des vestiges de l’Empire galactique. Dans ce rôle, on ne voit jamais le visage de l’acteur, et pour cause : sa contribution est scénique : il a fait enregistrer les mouvements de son corps et les réactions de son visage.

Snoke
Andy Serkis est dessous, en quelque sorte. // Source : Lucasfilm

C’est ce qu’on appelle la motion et la performance capture. Son comportement est capturé informatiquement par des dizaines de capteurs, pour disposer d’une palette de gestes et d’expressions. Ensuite, sur le « squelette numérique » du corps et du visage d’Andy Serkis, on applique des textures et des volumes pour faire apparaître un personnage totalement virtuel : Snoke.

C’est ce même procédé que l’acteur britannique a appliqué pour ses autres rôles, en tant que Gollum et César. C’est aussi un procédé qui évolue, grâce à la puissance croissante des ordinateurs et au développement de capteurs toujours plus efficaces. Autrefois, la capture était limitée aux mouvements du corps. Désormais, on peut capter les émotions sur un visage.

Contrairement à Kino Loy, qui n’est qu’un banal prisonnier (en tout cas pour ce que l’on sait de lui en l’état actuel de la série), Snoke est un personnage majeur de la postlogie. Il commande les restes de l’Empire et, plus particulièrement, Kylo Ren. Son règne a toutefois été interrompu brutalement dans l’épisode VIII, lorsque Kylo Ren manœuvre pour le trucider.

Cette apparition surprise d’Andy Serkis s’avère amusante parce qu’il incarne deux personnes différentes dans Star Wars, mais aussi parce que ces deux personnages se trouvent chacun à une extrémité de l’échelle impériale : il y en a un qui était tout en haut (Snoke), tandis que l’autre se trouvait tout en bas (le prisonnier Kino Loy). Voilà qui n’est pas banal.

Comment s’abonner à Disney+ pour voir Andor

Disney+ est disponible en France  :


Aidez-nous à construire l’avenir de Numerama en répondant à cette enquête !