On espérait passer un moment sympathique devant la très courte série animée dédiée à Baby Groot, sur Disney+. Malheureusement, les petites scènes sont sans âme et la proposition n’a pas beaucoup de sens.

Les Gardiens de la Galaxie représentent clairement l’une des meilleures sagas de l’univers cinématographique Marvel : on s’amuse, il y a de la bonne musique, les films sont bien réalisés (merci James Gunn), les personnages sont attachants et il y a un peu d’émotion. Et puis, qu’on se le dise, on aime Groot. Cette branche d’arbre sur pattes est adorable, surtout depuis Baby Groot.

Mais qu’y a-t-il vraiment à raconter sur ce personnage ? C’est ce qu’explore une série de 5 court-métrages diffusés ce mercredi 10 août 2022 sur Disney+, répondant au nom de Je S’Appelle Groot (I Am Groot). Durant quelques minutes, à chaque épisode, on suit les mésaventures de Groot.

Extrait de I Am Groot. // Source : Marvel/Disney+
Extrait de I Am Groot. // Source : Marvel/Disney+

De quoi passer un bon moment devant des scénettes drôles et mignonnes ? Malheureusement, il n’en est rien, tant I Am Groot est sans âme. Ce qui est assez triste pour une série d’animation — même sans prétention.

Si l’inanité avait un nom

La série Marvel n’a pas fait l’objet d’une promotion très intense et l’on comprend pourquoi : elle est très anecdotique. Pire, elle ne parvient même pas à livrer une proposition digne de ce nom tant l’inanité des situations présentées est lassante au bout de quelques minutes à peine. I Am Groot ne raconte rien, a contrario de What If qui, même si beaucoup d’épisodes étaient oubliables, livrait un minimum de matière narrative.

La promesse de la série centrée sur Groot n’est certes pas de nous plonger dans un grand récit épique — l’ensemble dure 20 minutes montre en main. Mais, les scènes ne livrent même pas de mini-histoires drôles ou amusantes. Elles sont beaucoup moins sympathiques que dans les films. Pour la première fois, le personnage de Baby Groot ne dégage pas de mignonnerie attachante, alors que ses grands yeux de chaton et son comportement enfantin sont exacerbés. Peut-être trop : hors contexte et sans situations imaginatives, cela tourne court.

Heureusement que l’on peut tout de même saluer le travail d’animation de l’équipe artistique derrière le projet. La conception est impeccable et pleine de finesse dans les détails de l’environnement. Le talent dans l’animation ne suffit néanmoins pas à sauver Je S’Appelle Groot, qui semble être le résultat d’une commande commerciale plus que d’un projet créatif autour du personnage.

Le verdict

La série animée I Am Groot // Source : Disney+/Marvel
4/10

I Am Groot

Voir la fiche

Je S’Appelle Groot est la série du MCU la plus vide à ce jour. Elle ne prétendait pas à grand chose, il est vrai, avec un format de 20 minutes au total (environ 5 minutes par court-métrage), mais l’on aurait espéré davantage qu’une proposition commerciale. Car le résultat manque clairement d’âme : les scènes ne sont ni drôles, ni mignonnes, ni intéressantes. Seul le tout dernier épisode (celui montré dans la bande-annonce) sauve un peu l’ensemble, de même que le travail artistique fourni par les équipes d’animation.

Source : Montage Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.