Blizzard a détaillé les changements et évolutions à venir dans Diablo Immortal. Il n’y a pas un mot sur la monétisation, pourtant pointée du doigt depuis le lancement.

Diablo Immortal a passé le cap du premier mois, non sans défrayer la chronique avec son modèle d’affaires discutable. Pour fêter ce premier anniversaire, Blizzard Entertainment lance le coup d’envoi de la deuxième saison, qui se tiendra du 7 juillet au 4 août. L’entreprise détaille les changements à venir dans un communiqué publié le 6 juillet, où pas un seul mot n’est prononcé sur la monétisation.

Blizzard semble jouer la carte de la politique de l’autruche vis-à-vis des vrais soucis soulevés par la communauté. Et il y a de quoi s’inquiéter quand on lit : « Nous avons recueilli des suggestions et des commentaires depuis la sortie du jeu et nous sommes impatients de vous présenter les prochaines mises à jour. » Sous-entendu : on vous a écouté mais, pour l’heure, nous ne faisons pas grand-chose. Sur Metacritic, Diablo Immortal affiche toujours des piètres scores : 0,3 sur PC et 0,4 sur iOS.

Diablo Immortal
Diablo Immortal. // Source : Blizzard Entertainment

La première grosse mise à jour de Diablo Immortal n’est pas convaincante

Diablo Immortal est critiqué depuis des semaines en raison des nombreuses microtransactions qui transforment l’expérience en pay-to-win (payer pour gagner) et d’une progression qui finit par pousser à dépenser de l’argent (des centaines de milliers de dollars pour atteindre la puissance maximale, selon diverses estimations). Malgré tout, Blizzard a gagné près de 50 millions de dollars en un mois, selon les chiffres obtenus par mobilegamer.biz. C’est cinq fois plus qu’Apex Legends Mobile.

Ces revenus récurrents, stabilisés autour d’un million de dollars récolté chaque jour, constituent sans doute une raison de se taire sur l’aspect financier de Diablo Immortal. Car, derrière celles et ceux qui râlent à juste titre, il y en a qui dépensent de l’argent. Et tant que les recettes ne baissent pas, Blizzard Entertainment n’aurait aucune raison de revoir sa formule.

Si on s’intéresse au contenu à proprement parler, force est de reconnaître qu’il n’y a pas de quoi être convaincu. C’est le cas de BlueLantern84, qui explique avoir beaucoup d’expérience avec les jeux mobiles free-to-play dans un commentaire publié sur Reddit. « Je sais que les gens ont d’autres chats à fouetter avec ce jeu mais, au-delà de la monétisation, ils n’ont pas un modèle saisonnier pertinent », indique-t-il, pointant le manque de contenus encourageants (comme des quêtes secondaires). Il est vrai que hormis un nouveau passe de combat, un boss inédit et un événement temporaire ne durant qu’un week-end, il n’y a pas de quoi se réjouir. « Je joue à des jeux mobiles depuis maintenant 3 ou 4 ans. Ce jeu a été désinstallé beaucoup plus vite que les autres », témoigne Z3M0G.

Il y a quand même un petit espoir pour Diablo Immortal, matérialisé par un tweet de Rod Fergusson publié le 6 juillet. Le patron de la marque Diablo a annoncé qu’il y aura en fait deux mises à jour en juillet : « La première est une mise à jour du passe de combat qui inclut des petits changements et correctifs, tandis que l’autre, prévue pour plus tard en juillet, sera notre première vraie mise à jour de contenu. » Il n’est pas certains que les fans tiennent jusque-là.