Deux semaines après sa dernière prise de parole face aux journalistes de TF1 et de France 2, le président s'est adressé aux Françaises et aux Français. Évidemment, son intervention a été retransmise à la télé et en ligne.

Deux semaines après le début du couvre-feu dans les métropoles françaises les plus touchées, l’heure est aux mesures plus radicales. Emmanuel Macron a pris la parole ce mercredi 28 octobre à 20h afin de préciser les plans du gouvernement pour faire face à la deuxième vague de la pandémie de Covid-19. Les chiffres de la maladie en France étaient  en constante dégradation depuis déjà plusieurs semaines.

Le nombre de cas confirmés a malheureusement dépassé le million, et le taux de positivité des tests PCR, qui était de 13,7 % la semaine dernière, est désormais de 18,4 %. Les hospitalisations ont également bondi : alors qu’il y avait 9 375 patients en hôpital, dont 1 584 en réanimation la semaine dernière, ils sont désormais plus de 14 000 malades hospitalisés et 2 057 en réanimation.

Comment suivre l’allocution d’Emmanuel Macron ce mercredi soir ?

  • Où ? Vous pouvez revoir son allocution ci-dessous.

Couvre-feu, confinement : quelles mesures sont attendues ?

La situation en France et la « hausse exponentielle du virus » ne laisseraient pas d’autre choix à l’exécutif que de « prendre des mesures », selon le porte-parole du Gouvernement Gabriel Attal.

Selon les dernières informations de plusieurs de nos confrères, le président de la République n’envisagerait plus le renforcement du couvre-feu, mais bien un confinement généralisé. Il serait toutefois « allégé » par rapport à celui qui avait été mis en place au mois de mars dernier, lors de la première vague de Covid-19, précise le journal Le Monde. Pour l’instant, la durée évoquée est de quatre semaines, selon FranceInfo. La date de début de confinement n’a pas encore été fixée, mais il pourrait commencer dès jeudi soir.

Les écoles, « de la maternelle au collège » devraient toutefois rester ouvertes, indique Le Monde, sans que l’on sache pour l’instant ce qu’il adviendra des lycées et des universités. Les entreprises devraient être encouragées à développer le télétravail pour leurs salariés, toujours selon le quotidien, et les attestations de déplacement pourraient faire leur retour.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo