Pour la promotion du Galaxy S10, Samsung a eu l'idée d'un ballon stratosphérique qui afficherait des selfies en très haute altitude. Mais l'engin a fini sa course dans une ferme aux USA.

Les marques ne manquent jamais d’idées pour promouvoir d’une façon ou d’une autre leur dernier produit. Mais parfois, la mise en œuvre de ce qui a été intensément discuté en réunion connaît quelques cahots. C’est ce qui est arrivé à Samsung au cours du week-end du 26 et 27 octobre. La firme sud-coréenne a eu la mauvaise surprise de voir que son projet s’est achevé… dans une ferme du Michigan.

L’ouverture de la campagne Space Selfie, avec Cara Delevingne. // Source : Samsung

Rappel des faits. Le 24 octobre, dans le cadre de la promotion du Galaxy S10, il est décidé de lancer l’opération « SpaceSelfie ». Pour cela, Samsung fait appel aux services de la mannequin et actrice Cara Delevingne. L’idée ? Le public, en se rendant sur un site dédié, peut envoyer sa photo pour qu’elle s’affiche à l’écran d’un Galaxy S10 (en version 5G). Une photo est alors prise, avec la Terre en arrière-plan.

Un ballon qui finit sa course dans une ferme

Le satellite crashé // Source : Facebook/Nancy Mumby-Welke

Cara Delevingne inaugure donc le projet lors d’une soirée spéciale.  Mais quatre jours plus tard, NBC News rapporte que le ballon stratosphérique a fini son périple dans une ferme du Michigan, heureusement sans faire de blessés ni occasionner de dégâts. Mais la scène, surréaliste, a été immortalisée par la famille dans une publication sur Facebook. On voit l’appareil gisant au sol, le ballon pris dans les arbres.

« Vision incroyable ce qui vient de tomber du ciel, le 911 [le numéro des secours aux USA, NDLR] est déconcerté et il est pris dans notre arbre », écrit Nancy Mumby-Welke sur son profil. À NBC News, elle ajoute que la chute de l’engin a été aperçue dans le ciel et qu’on aurait dit un satellite. Cependant, il s’agissait bien d’un ballon stratosphérique, bien plus facile et moins coûteux à opérer.

Interrogé au sujet de ce retour sur Terre, Samsung insiste sur le fait qu’il n’y a eu aucun incident sérieux et que l’appareil a pu être récupéré sans difficulté. Selon The Verge, c’est la société qui l’a construite, Raven Industries, basée dans le Dakota du Sud, qui est venue le chercher. Samsung affirme également que cet atterrissage était prévu et qu’une région rurale avait été retenue pour limiter les risques.

Partager sur les réseaux sociaux