Blizzard renonce à la soirée de lancement pour Overwatch sur Nintendo Switch, prévue le 16 octobre à New York. La polémique concernant l'exclusion et la sanction contre un joueur professionnel a pesé lourd dans la balance.

Avis de gros temps pour Blizzard, qui préfère ne pas se confronter au public pour l’instant. L’éditeur américain, qui fait face à une polémique d’une ampleur rare à la suite de sa décision de sanctionner et disqualifier un joueur hongkongais qui a eu le culot de donner son avis sur les manifestations à Hong Kong, souhaite de toute évidence se faire un peu oublier pour les jours à venir.

La preuve avec le lancement d’Overwatch sur Nintendo Switch : l’évènement planifié pour le 16 octobre à la boutique Nintendo de la ville de New York a été purement et simplement annulé. Il était prévu d’organiser une rencontre entre 150 fans et le casting qui double les personnages dans les cinématiques et le jeu. C’est Nintendo qui s’est chargé d’annoncer l’annulation de l’évènement.

Overwatch sur Switch // Source : Capture YouTube

Quid de la BlizzCon 2019 ?

Le 12 octobre, le président de Blizzard, J. Allen Brack, s’est efforcé d’éteindre l’incendie en prenant la parole. Il a ainsi expliqué que «  les règles des tournois » sont là pour que les « streams officiels se focalisent sur le jeu ». Une explication qui n’a pas fait mouche à tous les coups : il lui a été reproché un deux poids, deux mesures, car d’autres messages politiques et engagés sont les bienvenus sur les streams.

Il reste à voir comment va évoluer la controverse maintenant que le pic de la crise est passé. En termes de calendrier, cette affaire tombe au plus mal pour le studio américain, car sa convention annuelle, la BlizzCon, doit avoir lieu du 1er au 3 novembre à Anaheim, en Californie. Si l’évènement a lieu dans plus de 15 jours, des joueurs ont assuré qu’ils en profiteraient pour faire passer un message clair à Blizzard.

Partager sur les réseaux sociaux