Le chef de Disney a décidé de quitter le conseil d'administration d'Apple, alors que les deux entreprises entrent toutes deux dans la guerre de la vidéo en streaming par abonnement.

« Bob Iger a démissionné de son poste au Conseil d’administration d’Apple », peut-on lire dans un rapport diffusé par Apple auprès de la SEC, l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, le 10 septembre dernier. Le directeur général de Disney était au Conseil d’administration de la firme de Cupertino depuis 2011.

Le même jour, Apple avait annoncé au cours de son keynote annuel qu’Apple TV+, sa plateforme de vidéo à la demande (SVOD), allait sortir le 1er novembre. Cela correspond à 11 jours avant le lancement officiel de Disney+, la plateforme de SVOD concurrente. Cette compétition toujours plus accrue rendait donc difficile le maintient du patron de Disney chez son adversaire direct.

Officiellement toutefois, le numéro de Disney s’est montré très diplomate dans un communiqué obtenu par le New York Times : « J’ai le plus grand respect du monde pour Tim Cook, son équipe et mes anciens camarades du conseil d’administration. Apple est l’une des firmes les plus reconnues et admirées, connue pour la qualité et l’intégrité de ses produits et ses employés. »

AppleTV+

Deux plateformes et des objectifs différents

Il est évident que la place de Bob Iger au sein du board d’Apple devenait compliquée à assumer,  vu que Disney et Apple sont tout deux sur le point de sauter à pieds joints le marché de la vidéo en ligne en streaming, et donc de se livrer de facto une rude concurrence. Sur le papier, les offres seront pourtant assez différentes :

  • Disney+ proposera de nombreux contenus exclusifs (avec des franchises telles que Star Wars, Disney, Pixar, Marvel) et sortira uniquement dans 5 pays à son lancement le 12 novembre, pour 6,99 dollars par mois ;
  • Apple TV+ n’aura que très peu de séries et films originaux à son lancement le 1er novembre, mais sera disponible dans 150 pays, et son offre ne coûtera que 4,99 dollars par mois (en plus d’un abonnement d’un an gratuit pour tout achat d’un nouvel appareil Apple).

Ce n’est pas la première fois que ce genre de « conflits » a lieu : en 2009, le CEO de Google de l’époque, Eric Schmidt, avait décidé de quitter le Conseil d’administration d’Apple alors que la bataille entre iOS et Android prenait de l’ampleur.

Crédit photo de la une : glennia

Partager sur les réseaux sociaux