Huawei a remonté les bretelles d'une agence de communication et sanctionné deux de ses salariés à la suite du tweet du Nouvel An publié depuis un iPhone.

C’est une maladresse dont se serait bien passé Huawei. Pour le Nouvel An, la marque chinoise avait prévu de présenter ses meilleurs vœux aux internautes qui suivent son compte sur Twitter. Rien d’anormal jusque-là : tout le monde fait la même chose. Sauf qu’au lieu de publier son message depuis un smartphone de son cru, c’est depuis un iPhone que les vœux sont partis.

Le site Bloomberg rapporte qu’une sanction sur salaire a été prononcée à l’encontre de deux employés du groupe, en réduisant leur paie. D’après un mémo consulté par le site, l’un des deux salariés est à la tête de l’équipe de marketing numérique de Huawei. En outre, l’entreprise a blâmé l’erreur de communication d’une agence spécialisée dans la gestion de réseaux sociaux de grands comptes à l’étranger.

Huawei // Source : Kārlis Dambrāns

Une bataille commerciale majeure

L’incident, qui est certes d’une gravité toute relative, a évidemment été l’occasion de taquiner le constructeur asiatique sur les réseaux sociaux : forcément, celui-ci est un industriel concevant des mobiles fonctionnant avec le système d’exploitation Android. Seul Apple développe l’iPhone et son OS propriétaire, iOS. Cela donne l’impression que même les employés de Huawei préfèrent Apple à Huawei.

De toute évidence, la direction n’a pas vraiment apprécié cette mauvaise publicité. Après tout, il y a une bataille commerciale majeure entre les deux sociétés, qui s’inscrit en outre dans un contexte géopolitique dégradé : les États-Unis et la Chine sont brouillés sur la façon de faire du commerce ensemble, ce qui a des répercussions sur les droits de douane et l’approvisionnement en matières premières.

Partager sur les réseaux sociaux