Netflix a renouvelé ses droits de diffusion sur les 10 saisons de la série Friends. La plateforme a dû débourser 100 millions de dollars à WarnerMedia, alors qu'elle payait « seulement » 30 millions par an depuis 2015.

Friends ne partira pas de Netflix en 2019, c’est le Holiday Armadillo qui vous l’affirme sur le compte twitter américain de la plateforme. Pour garder la sitcom culte, Netflix a mis environ 100 millions de dollars sur la table, et pour un deal non-exclusif, de surcroit.

À l’heure où de nombreux producteurs s’apprêtent à lancer leur propre service de streaming, en plus de ceux déjà existants, les enchères ont atteint un nouveau sommet. D’ailleurs, WarnerMedia, qui possède les droits de Friends, n’exclut pas de bientôt diffuser également la série sur leur plateforme à venir.

Les 256 épisodes de la série, diffusés entre 1994 et 2004, continuent d’attirer les audiences. Nous avions souligné cet été l’importance des contenus de catalogue pour une plateforme de SVOD. Hulu et Apple ont ainsi participé aux enchères sur Friends, d’après Recode. La série avait rejoint Netflix en 2015, avec un accord d’environ 120 millions de dollars… sur 4 ans, contre 100 millions pour la seule année 2019.

Où trouvera-t-on Friends à l’avenir ?

L’accord signé par WarnerMedia mentionne que ces droits de diffusion ne sont pas exclusifs, ce qui signifie qu’il pourrait également diffuser la série sur sa plateforme à venir. Dans ce cas, Netflix récupèrerait une certaine somme en conséquence de la non-exclusivité. Recode fait mention d’un rabais de 25 millions, soit un quart du montant.

Si Joey, Chandler, Rachel et Monica ne quittent pas la plateforme en 2019, ce pourrait être le cas en 2020. // Source : WarnerMedia

En 2020, WarnerMedia aura une lourde décision à prendre. Soit ils garderont les droits exclusifs pour attirer les spectateurs sur leur nouvelle plateforme prévue pour 2020, soit ils partageront encore les droits avec Netflix, ou un autre concurrent. Dans le premier cas, l’entreprise prend le risque de ne pas gagner autant avec Friends que s’ils partageaient les droits, surtout si leur service de SVOD s’avère être un échec. Mais dans le second cas, elle incite en moindre mesure les spectateurs à venir sur sa plateforme.

Le début de la guerre des plateformes

Randall Stephenson, le président d’AT&T, le géant des télécoms qui a racheté WarnerMedia, a lancé les hostilités mardi dernier, à une conférence pour les investisseurs, rapporte le New York Times. « Le marché pourra accueillir deux ou trois services de streaming à la demande, avec Netflix. Nous voulons être un de ces deux ou trois », ambitionne-t-il.

NBCUniversal, Apple, Disney, tous les gros producteurs veulent désormais leur concurrent de Netflix. Disney, qui s’apprête à lancer Disney +, a déjà pris la décision de progressivement retirer certains de ses contenus de Netflix. Les séries Marvel coproduites par Netflix resteront sur la plateforme américaine, mais les productions n’auront pas de saisons supplémentaires.

Loki et plusieurs autres superhéros Marvel vont migrer de Netflix vers Disney + // Source : Disney/Marvel

Cette enchère record autour de Friends pourrait être la première d’une longue série. Car la même question se posera pour l’autre show à succès de WarnerMedia, Big Bang Theory. The Office, pourrait également rejoindre une autre plateforme, puisque les propriétaires, NBCUniversal, ont également fait part de leurs envies de créer une plateforme de SVOD.

« Les services de streaming comme Netflix doivent s’attendre à voir leur catalogue s’amincir », avait prévenu John Stankey, l’homme en charge de Warner Media, à l’occasion d’une conférence d’AT&T. On commence à en voir les premiers signes, mais Netflix s’y est préparé, notamment en développant son catalogue de productions originales.

Partager sur les réseaux sociaux