Comment Apple va distribuer ses contenus vidéo exclusifs ? Il pourrait y avoir enfin une réponse à ce serpent de mer : une application TV dont les contenus exclusifs Apple seraient gratuits pour les propriétaires d'iPhone, iPad ou encore Apple TV.

Voilà des mois que des informations s’accumulent sur les projets série et film d’Apple, sans que la marque ait amené la réponse à l’une des questions les plus fondamentales : où ces contenus seront-ils diffusés ? Netflix a sa propre interface, Amazon a créé sa plateforme Prime Video, Facebook a son onglet Watch… Quid du géant à la pomme, qui possède pour l’instant Apple Music et iTunes pour la diffusion de contenu payant et TV pour agréger les contenus des autres ?

Alors que l’on pensait que les contenus d’Apple seraient disponibles dans l’app Apple Music, il semblerait que la multinationale ait plutôt prévu de renforcer son application « TV » disponible sur les Apple TV, a rapporté CNBC dans une enquête publiée le 10 octobre 2018.

Capture d’écran de la vidéo de présentation du Keynote Apple 2018 // Source : YouTube/Apple

Une application dédiée aux contenus vidéo

Les propriétaires d’iPhone, iPad ou encore Apple TV devraient donc trouver une mise à jour de l’application TV, disponible pour l’instant comme une sorte d’agrégateur de tous les services de SVoD. Ce serait donc le point d’entrée retenu par Apple pour ses contenus vidéo, même si les abonnements, méthode la plus évidente de rémunération, sont pour l’instant liés à Apple Music.

Comment cela fonctionne ?

La firme de Tim Cook aurait prévu que TV permette de regarder plusieurs types de contenus :

  • Les séries, films et documentaires exclusifs que l’entreprise développe. Ces contenus devraient être gratuits pour tous les propriétaires d’appareils Apple.
  • Des abonnements à d’autres services SVOD sous forme de « chaînes », comme HBO ou Starz, deux chaînes câblées américaines qui proposent des contenus qualitatifs. En somme, une manière d’aller plus loin dans l’agrégation.

La multinationale américaine envisagerait donc de ne pas faire payer ses fidèles, tandis que celles et eux qui téléchargeront l’app sur d’autres systèmes d’exploitation (comme Android) devront payer pour visionner les séries exclusives Apple.

Apple TV // Source : Apple

Si ce projet se concrétise, cela pourrait propulser Apple au rang de diffuseur très puissant, en réunissant plusieurs types de contenus qui proviennent de différents diffuseurs, dans une seule et même app… le tout gratuitement pour ses utilisateurs. Cela pose également de nombreuses questions : comment les utilisateurs seront facturés ? Apple prendra-t-il une commission sur les contenus HBO ? Quid des accords qui existent aujourd’hui entre HBO et OCS en France, par exemple ?

Quels contenus ?

On en sait encore très peu sur les différents projets en cours de développement chez Apple. Cependant, il semblerait que l’entreprise ait encore des soucis pour dégager une ligne éditoriale claire de ses futurs contenus : récemment, Tim Cook a mis son véto à une série en développement sur la vie de Dr Dre car elle montrait trop de scènes de sexe ou de violence.

Voici quelques projets existants connus à ce jour en plus de Carpool Karaoke, un programme de divertissement qui vient d’être renouvelé pour une saison 2 :

  • La série de Dr Dre semi-autobiographique qui semble avoir été mis en suspens,
  • Une série avec Jennifer Aniston et Reese Witherspoon sans synopsis  — dont Apple a pourtant déjà commandé deux saison,
  • Une série de Damien Chazelle (LaLaland),
  • Une série de M. Night Shyamalan,
  • Une série de Kristen Wiig

Quel coût ?

On ne sait pas encore, à ce jour, combien Apple compte faire payer pour ses contenus.

Du côté de la production, l’entreprise a affirmé avoir prévu d’investir un milliard de dollars en 2018 — une grosse somme pour un nouvel arrivant sur le marché de la SVOD, mais qui n’est pas énorme au vu des liquidités dont dispose Apple. À titre de comparaison, la plateforme Salto pensée par les acteurs français de la télévision a un budget de 50 millions d’euros pour son développement technique et sa programmation. Netflix investit près de 10 milliards d’euros par an pour ses séries, films et documentaires.

Partager sur les réseaux sociaux