Comme tous les ans, Mozilla sort son guide d'achat high tech en analysant plusieurs produits à travers le prisme de la sécurité et de la vie privée. Une bonne façon de faire le tri à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Noël approche à grands pas et comme chaque année c’est la course aux cadeaux. Si vous n’avez pas encore d’idée bien précise, rassurez-vous, ce ne sont pas les guides d’achat qui manqueront pour vous orienter, à l’image de celui de Mozilla. Pourquoi parler de lui plutôt qu’un autre ? Parce que l’angle qui a été choisi par la fondation est centré sur le respect de la vie privée.

Le guide Privacy not included, soit « Vie privée non incluse », regroupe dans une liste une série de produits high tech pour lesquels une évaluation a été conduite :

  • Le produit peut-il m’espionner (y a-t-il une caméra, un microphone ou un outil de géolocalisation dans l’appareil ou l’application mobile) ?
  • Qu’est-ce qu’il sait de moi ? (y a-t-il du chiffrement ? Quel est le niveau de lecture requis pour comprendre la politique de confidentialité ? Y a-t-il un partage d’informations avec des tiers ?)
  • Puis-je le contrôler ? (est-il requis de changer le mot de passe réglé par défaut ? Y a-t-il des mises à jour automatiques de sécurité ? Les données personnelles stockées peuvent-elles être effacées ? Y a-t-il un contrôle parental ?)
  • L’entreprise qui a conçu le produit montre-t-elle qu’elle se soucie de ses clients ? (a-t-elle une politique de gestion des failles de sécurité ? Est-il facile de la contacter par téléphone, par mail, par messagerie ou sur les réseaux sociaux ?)
  • Et enfin, que se passerait-il si quelque chose tournait mal ?
Un extrait de la fiche de la Nintendo Switch.

Pour toutes ces questions, Mozilla remplit une fiche à base de smileys et de code couleur. Des commentaires sont aussi laissés par la fondation. Par exemple dans le cas de la Nintendo Switch, Mozilla estime, concernant la dernière interrogation, que le risque est limité car « Nintendo fait du bon travail en matière de confidentialité, de sécurité et de contrôle parental ».

Le guide proposé par Mozilla reprend dans les grandes lignes ce que la fondation proposait déjà l’an dernier. Nouveauté de cette année : la possibilité pour le public de donner son avis sur chaque produit, en disant s’il est susceptible ou non de l’acheter et s’il le trouve flippant ou non. Dans ce dernier cas, un smiley est à déplacer sur une jauge. Selon la place où il sera, le smiley sera souriant ou choqué.

montre-fitbit
Offririez-vous un bracelet connecté ? // Source : Andri Koolme

Cette contribution du public permet ensuite d’organiser la liste des produits recensés par la fondation avec des outils de tri. La page d’accueil permet ainsi de voir les gadgets du moins flippant au plus flippant. C’est évidemment un ressenti du public : libre ensuite à vous d’avoir une impression différente et de vous tourner quand même vers ce type d’achat à Noël.

Le travail de Mozilla, bien que fait dans la langue anglaise, pourra vous être utile, bon nombre de produits analysés étant commercialisés en France. Six catégories sont proposées : les jouets et jeux vidéo, la maison intelligente, le divertissement, les accessoires connectés, les outils de santé et de fitness, et les dispositifs pour les animaux de compagnie.

Qu’en penseraient vos proches ?

Avec ce guide, vous êtes évidemment libre d’ajouter ou non ces produits à votre liste de courses de Noël. Le seul souhait de Mozilla est que vous le fassiez en toute connaissance de cause, en ayant conscience de ce qu’il pourrait se passer si les choses tournaient mal — hélas dans ce secteur des gadgets connectés, il n’est pas rare d’entendre parler de piratages, d’espionnages et de vols e données.

Et surtout, ayez en tête que si vous faites ces achats, c’est a priori pour les offrir à quelqu’un. Or, si vous êtes vous-même plutôt à l’aise avec toutes ces considérations, ce n’est pas peut-être pas tout à fait le cas de votre entourage. Vous les achetez pour des personnes auxquelles vous tenez. Et que contrairement à vous, les enjeux de sécurité et de vie privée leur sont peut-être chers.

Partager sur les réseaux sociaux