Apple termine son exercice fiscal du quatrième trimestre avec 62,9 milliards de chiffre d'affaires, en hausse de 20 % par rapport à l'année dernière.

Le 1er novembre 2018, Apple a publié le bilan financier du quatrième trimestre de son année fiscale (conclu le 29 septembre 2018). La firme de Cupertino termine sur une excellente note : un chiffre d’affaires de 62,9 milliards de dollars, soit une hausse de 20 % par rapport à Q4 2017.

À la lecture rapide des indicateurs présentés par Apple, on peut affirmer qu’une tendance ne fait que se confirmer de période en période : les services prennent une part de plus en plus importante dans les recettes. Ils enregistrent d’ailleurs un record avec 10 milliards de dollars engrangés.

Q4 2018 Q4 2017 Modification
iPhone 37,2 28,8 + 29 %
iPad 4 4,8 – 15 %
Mac 7,4 7,1 + 3 %
Services 10 8,5 + 17 %
Autres 4,2 3,2 + 31 %
Total 62,9 52,5 + 20 %

Revenus en milliards de dollars

Les services continuent de grimper

Il est grand temps que le nouvel iPad Pro sorte et Apple doit espérer qu’il viendra gonfler les ventes de sa gamme de tablettes. Car c’est la seule catégorie qui est dans le rouge durant le quatrième trimestre de l’année fiscale 2018, porté par un bond significatif des revenus liés à l’iPhone (merci les XS et XS Max). Les produits Autres, dont l’Apple Watch fait partie, tiennent aussi leur part dans ces résultats positifs — grâce à la nouvelle génération de la montre.

On notera, au sujet des téléphones, que les volumes n’ont pas été beaucoup plus élevés que l’année précédente (46,9 contre 46,7 millions d’unités). Sauf que les nouveautés de septembre 2018 — iPhone XS, iPhone XS Max — coûtent plus cher que celles de 2017 — iPhone 8, iPhone 8 Plus. D’où cette forte hausse en valeur.

Dans ses prévisions pour Q1 2019, Apple s’attend à dégager un chiffre d’affaires compris entre 89 et 93 milliards de dollars (contre 88,2 en Q1 2018). Il pourra compter sur l’iPhone XR, le nouvel iPad Pro, le MacBook Air et le Mac mini pour établir un énième record. En bref, ne vous faites pas de souci pour Apple : tout va très bien et Tim Cook, en mettant l’accent sur la sécurité et l’environnement, sait déjà quels seront les combats de la tech dans les années à venir.

Crédit photo de la une : Ulrich Rozier pour Numerama

Partager sur les réseaux sociaux