Disguised Toast, parmi les gros streamers de Hearthstone et partenaire Twitch, révèle d'où proviennent ses 20 000 $ de revenus mensuels.

Jeremy « Disguised Toast » Wang diffuse sur la plateforme de streaming Twitch des vidéos de gameplay d’Hearthstone, jeu de cartes de Blizzard, mais aussi d’autres jeux, notamment Fortnite. Le 4 octobre, il a sorti sur son YouTube une vidéo intitulée « Combien d’ARGENT est-ce que les streamers de Twitch gagnent VRAIMENT ? (Vu de l’intérieur par un top streamer). Il y détaille les quatre sources de revenus qui lui font dépasser les 20 000 dollars de revenus mensuels.

« Disguised Toast », top 10 de Twitch

La rémunération des stars d’Internet, et plus particulièrement du jeu vidéo, attire de nombreux fantasmes. D’autant plus que la majorité des streamers populaires restent fermés sur le sujet, ou au mieux évasifs. Nombreux sont les médias ou vidéastes à estimer au doigt plus ou moins mouillé ces montants.

« Disguised Toast », un des plus gros streamer de la plateforme, a quant à lui décidé d’exposer carte sur table ses revenus, qu’il prend le temps de détailler. Très populaire sur Hearthstone, il diffuse parfois du Fortnite. Avec autour de 10 000 spectateurs de moyenne, il intègre très régulièrement le top 10 des chaînes les plus vues. Il faut donc garder à l’esprit que les chiffres qu’il annonce s’appliquent à un pourcentage infime des milliers de streamers qui diffusent sur la plateforme.

Environ 17 000 $ grâce aux spectateurs…

Si vous n’êtes pas familier avec Twitch, les spectateurs peuvent faire un don d’argent aux streamers. Sur certaines chaînes, les dons peuvent s’accompagner d’un message, qui s’affiche à l’écran. C’est un bon moyen de s’adresser au joueur, qui lit tous ces messages — voire active un logiciel qui lit les messages automatiquement –, et de sortir du flot de messages confus du chat. Twitch permet de réaliser ces dons par carte bancaire, PayPal ou via les Bits, sa monnaie virtuelle. Libre au streamer d’inciter plus ou moins aux dons.

Le Canadien, qui ne demande que peu à ses spectateurs de donner, récolte tout de même 2 500 $ par mois en moyenne grâce à eux. Mais ces montants peuvent exploser. Certains dons uniques atteignent les dizaines de milliers de dollars.

Vous pouvez vous abonner à une chaîne Twitch pour 4,99 $

Ensuite viennent les abonnements. Pour soutenir vos streamers préférés, vous pouvez vous abonner à leur chaîne, moyennant 5 dollars, ou à une d’entre elles gratuitement si vous possédez un compte Amazon Prime. Vous débloquerez un pack d’icônes cosmétiques (des emotes, et des badges) et pourrez vous continuer à vous exprimer sur le chat de la chaîne quand il passera en « sub mode ». Certaines chaînes s’accompagnent de sub goals, des paliers auxquels le diffuseur s’engage à débloquer un contenu ou relever un challenge. Twitch prélève 50 % du montant pour les streamers  simplement partenaires, et seulement 30 % pour les plus populaires.

Avec environ 4 000 abonnés par mois, le joueur d’Hearthstone gagne environ 14 000 dollars par ce biais. Le joueur de Fortnite « Ninja », qui compte plus de 120 000 abonnés à sa chaîne — de très loin le plus gros total de la plateforme, et trois fois plus que son dauphin — gagnerait ainsi au-delà de 420 000 dollars par mois grâce à ce mécanisme.

… et entre 4 000 $ et beaucoup plus en publicités.

La publicité s’ajoute à ces revenus. À l’image de la télévision, si vous vous connectez à un stream Twitch, vous devrez d’abord regarder une publicité, sauf si vous avez AdBlock. Les streamers de la webTV française d’Eclypsia, qui a fermé l’an dernier, devaient d’ailleurs demander à leurs spectateurs de désactiver AdBlock pour les pubs, afin de maximiser les gains de la chaîne. Tous les streamers partenaires Twitch, soit tous ceux qui ont une audience moyenne qui se compte au moins en centaines, touchent un pourcentage sur ces pubs. Ils disposent également de la possibilité d’insérer une pub sur leur stream quand ils le souhaitent.

Disguised Toast, qui affirme ne jamais insérer de publicité additionnelle après l’initiale, déclare gagner 4 000 $ ainsi.

Enfin vient la dernière source de revenus, la plus variable et inégale : les contenus sponsorisés. Ils sont devenus plus visibles assez récemment, grâce à l’obligation d’insérer le #ad ou #sponsored sur Twitch, ou le message en bas à gauche de l’écran sur les vidéos YouTube.

Les entreprises offrent entre 1 centime à 1 dollar par viewers par heures à « Disguised Toast » pour streamer leur contenu. Soit entre 1 000 et 10 000$ par heure pour un streamer aussi populaire que Jeremy Wang. À cela s’ajoute environ 5 000 dollars pour 30 secondes de pub sur une vidéo YouTube, dans un package. Ces « opé spé » peuvent aussi consister en présence à un événement.

Disguised Toast est en ce moment sponsorisé par Maple Story 2 // Source : Capture d’écran de la chaîne Twitch de Disguised Toast, le 5 octobre 2018.

Libre au streamer de gérer la balance entre son appétence pour le jeu, les conséquences sur son audience et l’argent proposé. C’est ainsi que par vague, tous les streamers populaires jouent à Albion OnlineBattleField V, ou Shadowverse. Bien sûr les concepteurs de jeux viseront prioritairement des streamers qui diffusent le même type de jeu que le leur : Moba, FPS, TCG, MMORPG. Le but des opérations étant de capter ces joueurs, via les offres et codes promos offerts par les streamers.

Le streamer Fortnite « Ninja » dépasse le million de dollars par mois

Pour conclure sa vidéo, Disguised Toast insiste qu’il s’agit de chiffres tirés de son expérience personnelle, mais qu’il les retrouve chez des collègues avec d’autres niveaux de popularité. Les paramètres sont trop nombreux pour évaluer précisément chaque cas individuel : l’audience du streamer, son image, le nombre d’heures diffusées, le type de jeu auquel il joue Il gagne 20 000 $ de salaire de base en streamant son contenu. Ces chiffres peuvent s’envoler s’il diffuse du contenu sponsorisé. Les montants avancés par le Canadien confirment que le champion de Twitch, « Ninja », pourrait gagner plus d’un million de dollars mensuels. 

Développeur de formation, Jeremy Wang s’est fait connaître via sa chaîne YouTube. Il y explorait les interactions improbables et les bugs, entre les cartes du TCG de Blizzard. Grâce à sa réputation de joueur amusant, son audience à explosé à la sortie de l’extension cratère d’Un Goro, en avril 2017. Il s’est ainsi imposé parmi les plus gros streamers en place début la bêta d’Hearthstone, sortie en 2014.

Crédit photo de la une : Youtube

Partager sur les réseaux sociaux