La 5G c'est pour très bientôt et c'est même demain à en croire les prédictions de Qualcomm, très impliqué dans le développement de cette technologie de communication.

La 5G devrait être déployée en 2020. Mais cela ne veut pas dire que les constructeurs ne prendront pas un peu d’avance. De l’aveu même de Steven Mollenkopf, CEO de Qualcomm, les premiers terminaux compatibles avec la technologie de communication capable de rivaliser théoriquement avec la fibre optique pourraient être commercialisés dès 2019. Cela montre une certaine effervescence logique autour de la 5G, qui sera d’ailleurs un pilier de la conduite autonome en fournissant un moyen de faire transiter des données ultra rapidement entre une voiture et son environnement. Un point important pour garantir la sécurité.

La 5G plus tôt que prévu

Durant le salon automobile de Francfort, Steven Mollenkopf a donc confié, « Vous verrez des appareils 5G dans les rayons en 2019. Et si j’avais répondu à la même question l’année dernière, j’aurais dit 2020  ». En filigrane, il sous-entend qu’il y a une accélération du développement de la technologie 5G. Capable d’atteindre un débit supérieur à 10 Gb/s, elle sera apte à répondre à des usages de plus en plus gourmands, aussi bien pour le divertissement (4K, HDR,…) que pour le monde professionnel.

Le patron de Qualcomm a ajouté que plusieurs opérateurs américains, japonais et coréens étaient en train de préparer le terrain afin de déployer la 5G en 2019. Les concurrents chinois n’aimeraient pas, non plus, être à la traîne. En effet, comme toujours, celui qui lancera en premier aura un avantage certains sur les autres.

Pour le développement de la 5G, Qualcomm s’est associé à Ericsson et Telstra en vue de conduire plusieurs tests de réseau. Ils procéderont notamment à des expérimentations en compagnie de DoCoMo (Japon) et Vodafone (Europe). De son côté, le géant Verizon a déjà multiplié les essais aux États-Unis et d’autres sont à prévoir à l’avenir.

Partager sur les réseaux sociaux