Qualcomm a développé une version commerciale de communication cellulaire V2X (vehicule-to-everything) afin d'améliorer la sécurité automobile et de faire des avancées majeures vers la conduite toujours plus autonome.

Derrière le sigle C-V2X se cache l’un des axes futurs pour l’amélioration de la sécurité routière. En effet, il s’agit d’une technologie cellulaire qui vise à permettre aux véhicules en circulation de communiquer avec tout ce qui se trouve dans leur environnement immédiat (infrastructures, piétons, automobilistes, appareils connectés…).

À l’heure où le futur est dessiné par l’émergence des voitures autonomes, l’équipementier américain Qualcomm entend bien être de la partie. C’est pourquoi il présente sa solution, le C16 C-V2X, un jeu de composants électroniques (chipset) intégré dans une plateforme et qui doit répondre aux besoins des constructeurs automobiles en la matière.

Pour être efficaces et sûres, les voitures autonomes devront communiquer entre elles et avec leur environnement

Conduite sûre, connectée et intelligente

Si elle pourra être intégrée dans certains véhicules dès le deuxième semestre de l’année 2018, c’est-à-dire dans des automobiles n’ayant pas encore acquis un degré d’autonomie suffisant pour se déplacer sans l’intervention du conducteur, la puce est clairement pensée pour développer de vraies solutions de conduite autonome, sans crainte pour la sécurité des automobilistes.

S’appuyant sur un grand nombre de capteurs, radars et détecteurs pour intercepter un maximum de signaux externes utiles, ,en plus des dispositifs déjà présents dans la voiture, la technologie C-V2X apportera des bénéfices dans la communication entre le véhicule et son environnement, y compris dans des zones situées en dehors du champ de vision, avec une fiabilité et une portée accrues. Les données transitent automatiquement via les réseaux 4G et 5G, sans passer par un abonnement et une carte SIM.

Avec le C16 C-V2X, Qualcomm «  renouvelle son engagement constant au service du transport automobile sûr et connecté  ». Sans oublier intelligent, avec un éventail de possibilités qui s’ouvre à chacun.

Le fournisseur américain peut d’ores et déjà compter sur l’appui de quelques industriels, comme Audi, Ford et PSA (Peugeot et Citroën), mais aussi d’organisations, comme le SAIC (Shanghai Automotive Industry Corporation). «  Le C-V2X et sa forte évolution vers la 5G serviront de catalyseur pour les nouveaux services de mobilité. Le groupe PSA évaluera cette technologie, avec le soutien de Qualcomm Technologies, pour l’adopter sur nos véhicules » note par exemple Carla Gohin, directrice R&D de PSA.

Avec Qualcomm, les constructeurs peuvent espérer accélérer le développement de véhicules nouvelle génération et surtout de plus en plus autonomes. Le futur est en marche. Disons plutôt en route.

Partager sur les réseaux sociaux