AMD et Nvidia ont dévoilé des cartes graphiques spécialement conçues pour réaliser le minage de monnaies électroniques, comme le Bitcoin ou l'Ether. Asus a déjà lancé des modèles.

Si le Bitcoin pourrait devenir un mode de paiement comme un autre dans certains pays, cette devise électronique présente malgré tout quelques spécificités qui la distinguent de nos pièces et billets tangibles. Celle, notamment, de n’être produite par aucune banque centrale.

Côté Bitcoin par exemple, ce sont des ordinateurs reliés par le réseau Bitcoin qui effectuent ce qu’on appelle le minage. Autrement dit, la mise à disposition des ressources techniques, nécessaires aux transactions en Bitcoins, ainsi que la vérification des transactions entre les utilisateurs.

Or, les habitués du minage de cryptomonnaie savent que le procédé requiert de posséder des cartes graphiques performantes, capables d’opérer les bons calculs.

Les cartes d’AMD et Nvidia utilisées par Asus

Les constructeurs de cartes graphiques n’ont pas tardé à percevoir cette demande, et se lancent dans la production de matériel spécialement dédié au minage des cryptomonnaies, décliné des versions commerciales des produits. C’est notamment le cas des constructeur de GPU AMD et Nvidia. Les puces seront utilisées par exemple par Asus qui s’en servira pour développer des cartes graphiques précisément destinées au minage de Bitcoins.

Asus commercialise plus précisément les cartes graphiques RX 470 (basées sur le produit développé par AMD) et P1060 (basées sur celui de Nvidia). Toutes deux sont conçues pour fonctionner 24 heures sur 24. Les deux cartes graphiques sont équipées de ventilateurs à double roulement à billes, afin de limiter les dépôts de poussière.

36 % plus rapide qu’une carte graphique non optimisée

Asus prétend que le modèle P106 est jusqu’à 36 % plus rapide qu’une carte graphique non optimisée pour le minage des Bitcoins. De leur côté, AMD et Nvidia n’ont pas fait de commentaires sur le sujet, mais il semble clair que les constructeurs sont de plus en plus incités à s’aventurer sur le terrain des cartes graphiques dédiées au minage du Bitcoin — quitte à produire, comme dans le cas présent, des cartes graphiques qui ne peuvent pas être reliées à un écran et semblent donc à usage unique…

Partager sur les réseaux sociaux