Portant son projet de tunnels ultra-rapides et anti-embouteillage depuis maintenant six mois, Elon Musk semble avoir trouvé un premier client. Le maire de Los Angeles et l'homme d'affaire discutent actuellement de la possibilité de mettre en place un tel système anti-embouteillage dans la ville emblématique de la côte ouest américaine.

En fin d’année 2016, l’homme d’affaire Elon Musk partageait sur Twitter son désamour des bouchons et sa volonté d’y remédier à l’aide de tunnels. Presque 6 mois — et la création d’une société, The Boring Compagny — plus tard, ce projet semble trouver son premier client : la ville de Los Angeles.

C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Elon Musk dans un tweet publié hier, annonçant des « discussions prometteuses » avec le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, au sujet de ses tunnels. Un dialogue confirmé à demi-mots par ce dernier, qui a lâché le nom de l’entrepreneur et son idée dans une interview pour ABC, la veille.

Le projet s’était dévoilé en image fin avril, à l’occasion d’un TED Talk tenu par le patron de SpaceX. L’idée pouvait sembler folle, mais comme l’a précisé Musk dans son tweet, les autorisations et permis de construction sont plus difficiles à obtenir que la technologie nécessaire pour mettre en place ces tunnels. D’où la nécessité d’un dialogue.

Aucune précision n’a été apportée sur l’état de ces échanges entre le maire de LA et le patron de Tesla, mais la Cité des Anges semble la candidate idéale pour tester cette idée, tant les problèmes de circulation y sont fréquents.

Partager sur les réseaux sociaux