Comment une voiture autonome voit-elle la route ? La société Civil Maps donne un début de réponse dans une vidéo de démonstration tournée à près de 112 km/h, qui met sur le même plan la vue à travers le pare-brise et sur le système de navigation du véhicule.

Comment voit-on la route quand on est une voiture autonome et qu’on s’appuie par conséquent, sur un ensemble de capteurs (Lidar, caméras optiques, radars…) pour pallier l’absence d’un conducteur humain ? Civil Maps, une entreprise spécialisée dans la cartographie HF et soutenue par Ford, offre un début de réponse dans une vidéo de démonstration de cette technologie.

Le tout est filmé sur une voiture qui circule à près de 112 km/h sur des routes fréquentées du Michigan. La vidéo montre en parallèle la vue « classique », à travers le pare-brise, et celle qui est reconstituée par la voiture autonome grâce au mélange de la cartographie 3D et des données recueillies par le véhicule.

Anuj Gupta, responsable produit chez Civil Maps, explique que la technologie repose sur un système de perception fondé sur 6 degrés de liberté, similaire à celui de la réalité virtuelle. Ces données sont gérées afin que la voiture sache en permanence à quel endroit crucial de la route orienter ses capteurs.

« Les véhicules autonomes doivent être capables de comprendre le monde qui les entoure, et ce contexte de l’environnement peut leur être fourni sous la forme d’une « carte sémantique » en haute définition, lisible par la machine » précise-t-il.

À lire sur Numerama : Prodige, ambitieux, controversé  : qui est Anthony Levandowski, le père de la voiture autonome  ?

Partager sur les réseaux sociaux