Le constructeur chinois Huawei développe ses propres processeurs. Utilisés sur les smartphones de la marque, ces SoC ARM de dernière génération fournissent une puissance battant à plate couture le processeur d'un Raspberry. Le chinois a donc décidé de commercialiser HiKey, un micro ordinateur ARM propulsé par un Kirin.

Pour 239 $, Huawei compte livrer aux développeurs et aux technophiles le meilleur micro ordinateur du marché. Loin des prix d’un Raspberry Pi, la HiKey 360 s’adresse aux curieux qui souhaitent trouver une puce ARM prête à être utilisée, sous Android ou GNU/Linux, pour toutes leurs expériences, des robots aux desktops.

La principale différence avec la petite carte vendue moins de 30 $ se situe de fait du côté de la puissance. Doté d’un Kirin 960 — le processeur du Mate 9 — l’ordinateur est en mesure d’offrir une expérience Android fluide mais on peut également imaginer qu’utilisé comme un desktop, la puce n’aura aucun mal à propulser une distribution Linux, même pour un usage au quotidien.

Avec son processeur octa-cœur, le HiKey devrait en effet sans mal se substituer à d’autres ordinateurs. Son architecture ARM risque également d’intéresser les développeurs à la recherche d’une solution économe en énergie et rivalisant avec les Intel M.

Le seul bémol technique de la HiKey se situe du côté de sa RAM, avec 3 Go de mémoire LPDDR4, le micro ordinateur n’a pas fait le choix d’une mémoire rapide, ce qui pourrait limiter l’utilisation de la puce pour des usages multimédia ou desktop. Enfin, autre petite déception, la sortie HDMI de la Hikey 960 ne supporte pas la 4K : elle est limitée à 1080p.

Partager sur les réseaux sociaux