Et si votre voiture vous connaissait suffisamment bien pour adapter son style de conduite à votre humeur ? C'est ce dont rêve Peugeot.

Mais que fait Peugeot au Mobile World Congress de Barcelone ? Voilà précisément la question que nous avons posée aux représentants du constructeur français quand nous avons vu leur stand, caché entre la cantine et l’espace dédié à la 5G. La réponse ne s’est pas faite attendre : « Nous sommes ici car nous souhaitons aborder des sujets qui ont moins de résonance dans les salons dédiés à l’automobile  ». Et même si c’est une concept car bleue nommée Instinct qui trône sur le stand de Peugeot, ce n’est clairement pas de son design ou de ses performances sur la route dont nous avons discuté.

En effet, pour le dire vite, Peugeot cherche à vous connecter à votre véhicule. Ne partez pas tout de suite : on ne parle pas ici d’un réseau Wi-Fi ou de quelques fonctionnalités banales qu’on retrouve dans la plupart des voitures aujourd’hui. Non, Peugeot voudrait que le conducteur et son véhicule vivent une sorte de relation platonique, symbiose parfaite entre la personne derrière le volant et l’engin piloté.

Comment ? Eh bien en faisant une corrélation entre les informations que collectent des applications d’organisation de votre quotidien ou des applications de fitness et en les analysant pour en tirer des situations de conduite. Pas très clair ? Peugeot a pensé à quelques scénarios pour incarner ses technologies. Imaginez par exemple que vous soyez sur le chemin du boulot. Votre voiture vous sait peu réveillé et voit le nombre de mails professionnels non lus sur votre messagerie. Elle se dit alors que vous allez avoir besoin de temps et de calme et vous proposera un trajet en conduite autonome.

Maintenant, vous sortez faire un entraînement sportif, vous l’avez prévu sur votre agenda et votre voiture veut vous mettre dans un état d’esprit combatif. Elle va alors passer en mode sport et vous laisser la conduire jusqu’à votre zone d’entraînement. Après l’effort, en ayant analysé votre performance grâce à votre montre connectée, elle saura que vous vous êtes dépassé et proposera un retour bien assisté, en conduite confort.

Bref, vous comprenez le concept. Toute l’idée de Peugeot est de faire en sorte de transformer la voiture en un accessoire du smartphone, une sorte de prolongement de cet outil que vous utilisez au quotidien et qui, grâce aux objets connectés de nouvelle génération, commence à bien vous connaître. Pour une marque dont le métier est l’automobile, cette philosophie implique un changement de prisme assez radical : il faut en effet intégrer le produit « voiture » à un écosystème bien plus grand qu’il est loin de maîtriser. C’est aussi, d’ailleurs, l’une des raisons pour lesquelles le Français se retrouve au MWC cette année : regarder comment ces idées font leur chemin dans la tête des technophiles et plus seulement dans celle des amateurs de voitures.

Cette vision de l’automobile conjuguée au futur passe évidemment par une étape intermédiaire, qui intègre le véhicule dans la maison. L’habitacle devient un centre de contrôle pour des appareils tiers, qu’il s’agisse des thermostats de Netatmo ou des accessoires que peut contrôler un Amazon Alexa.


Bien entendu, aujourd’hui, ces idées sont des démonstrations techniques. Si elles retiennent l’attention, elles seront peut-être une réalité demain.

Partager sur les réseaux sociaux