Les AirPods ont été beaucoup moqués quand Apple les a présentés en même temps que l'iPhone 7. Mais il semblerait que, malgré plusieurs retards, les écouteurs Bluetooth de Cupertino parviennent à séduire.

Cela fait seulement un mois que les AirPods d’Apple sont sortis et si les chiffres de la firme Slice Intelligence sont confirmés, on peut dire que l’objet est un carton. Avant décembre, Apple n’était pas sur le marché des casques Bluetooth, laissant sa filiale Beats tout le loisir de piquer des parts de marché aux constructeurs déjà bien installés, comme Bose, Sony ou Sennheiser. Depuis le 13 décembre, Slice Intelligence a analysé les achats d’un panel de 4,4 millions de consommateurs et le résultat de leur recherche vient tout juste de paraître : Apple domine déjà très largement le marché des casques et écouteurs Bluetooth.

wireless-market-share

Cupertino arriverait ainsi en première place des ventes avec 26 % du marché, si l’on prend en compte les revenus, suivi par Bose qui obtient 16,1 % du marché. Le grand perdant dans l’histoire, c’est finalement Beats qui passe de leader à bon troisième, reculant de 24,1 % du marché à 15,4 %. En d’autres termes, avec ses AirPods, Apple a cannibalisé les ventes de l’entreprise qu’elle possède. Les deux autres marques à souffrir de la sortie des AirPods sont Jaybird et Plantronics, qui occupaient tous les deux 7,5 et 7,8 % du marché et qui finissent le mois après le lancement des AirPods à 2,5 et 2,2 % du marché.

Les AirPods sont vendus 179 euros et sont en rupture de stock depuis leur commercialisation, l’approvisionnement régulier étant garanti par Apple mais avec des délais qui peuvent aller de quelques jours à une semaine. Malgré la mauvaise réputation des EarPods et un look qui n’est définitivement passe partout, il semblerait que le pari d’Apple s’avère payant : les AirPods sont avant tout des bijoux de miniaturisation et d’ergonomie et s’intègrent parfaitement dans l’écosystème iOS. Aucun constructeur n’est encore parvenu à proposer une solution aussi fine et efficace sur ce secteur, à un prix qui n’est pas aussi élevé qu’on le pense quand on le compare au reste du marché des écouteurs individuels sans fil.

Il sera intéressant de voir si cette tendance se maintient sur la durée ou si les AirPods bénéficient en ce moment d’un engouement lié à la nouveauté. Une fois que la plupart des curieux qui possèdent un iPhone se seront équipés, est-ce qu’ils réussiront à convaincre les indécis ? Pas sûr, d’autant que la concurrence va avoir le temps de s’organiser.

Partager sur les réseaux sociaux