Avec son QC 35 à réduction de bruit active, Bose investit le marché du casque Bluetooth haut de gamme. L'exécution est-elle à la hauteur des ambitions du constructeur ?

Quand nous avons eu vent d’une édition sans fil du fameux casque à réduction de bruit active de Bose, nous étions forcément impatient de mettre nos mains dessus. Ou plutôt, nos oreilles. Il faut dire que la marque américaine a su s’imposer dans l’audio grand public en proposant toujours des produits de plutôt bonne qualité, avec un son reconnaissable qui n’a pas cédé à la mode des basses écrasantes, même si elles ont tendance à, modèle après modèle, étouffer un brin les médiums. Tant et si bien que le son Bose est devenu un style Bose qui a ses fans et ses détracteurs.

Cela fait maintenant une dizaine de jours que nous utilisons au quotidien le QC 35 de la marque. Les promesses du casque sont grandes : un engin haut de gamme avec une qualité d’écoute comparable aux modèles filaires, accompagné par une technologie de réduction de bruit active qui ne doit rien avoir perdu par le passage au Bluetooth. Le tout, avec une batterie suffisamment résistante pour pouvoir profiter du QC 35 sur des longs trajets. Cela tombe bien, nous avons eu l’occasion de soumettre le casque à tous ces problèmes.

bose1

Design

Si vous vous attendiez à un design tranché, des positions fortes et un style travaillé, vous allez être déçu en ouvrant le carton du QC 35. Le casque de Bose est dans la plus pure tradition de ce que fait le constructeur américain : des produits sobres, des matériaux résistants et des couleurs unies. Le modèle gris que nous avons reçu est un exemple de design standard : si on fermait les yeux et qu’on imaginait un casque, c’est à peu près ce qui se matérialiserait dans notre esprit.

Les finitions en plastique du tour de tête et des deux écouteurs sont vraiment excellentes et les mousses sont bien rembourrées : chaque point de contact avec votre tête se fera en douceur. Si vous perdez un point à chaque œil à chaque fois que vous essayez de savoir quel est l’écouteur droit et quel est l’écouteur gauche en repérant la petite forme incrustée sur votre appareil en police 3, Bose a pensé à vous : de grosses lettres R et L sont imprimées à l’intérieur.

bose3

Sans fil oblige, toutes les commandes ont été portées sur l’écouteur droit du QC 35. Vous aurez le bouton d’allumage directement sur la face de l’écouteur. Le premier cran l’allume, le second vous permet de gérer l’appairage en Bluetooth. C’est simple et efficace : en quelques secondes, vous pourrez le connecter à un iPhone ou un smartphone Android. Le casque étant aussi NFC, vous pourrez le connecter à un smartphone qui supporte l’appairage NFC en le posant simplement sur votre appareil. Il nous aura fallu 3 smartphones Android pour qu’un appairage fonctionne, mais après quelques tests, ce n’était pas le casque qui était à blâmer.

L’application Bose est sommaire et bien fichue. Elle vous permettra de donner un nom à votre casque (avec un générateur de nom plutôt drôle, le nôtre s’appelle Lullaby Pie), de gérer les périphériques connectés avec le QC 35 ou encore, de gérer le volume et les mises à jour de l’engin.

bose7

Toujours sur le casque, vous trouverez les trois boutons qui correspondent à une télécommande classique : les deux touches de volume et les touches de lecture / pause. Vous pourrez également répondre aux appels avec la touche centrale et déclencher l’assistant de votre smartphone avec un appui long. Les touches sont vraiment très bien placées : elles tombent idéalement sous le pouce quand on met la main à l’oreille. Il faudra simplement un temps d’adaptation pour bien les prendre en main. Si vous êtes un habitué du casque QC 25, vous ne devriez pas perdre vos repères avec cette version sans fil.

Pour finir sur le matériel présent dans la boîte, le QC 35 vient avec une housse de transport semi-rigide qui vous permettra de protéger le casque sans occuper trop d’espace dans un sac. Un câble plutôt cheap, très fin et non gainé vous permet de raccorder le casque à vos appareils pour l’utiliser sans Bluetooth. Si votre batterie est morte, vous pourrez heureusement continuer à en faire usage. 40 heures d’autonomie sont annoncées avec la réduction de bruit activée et le casque connecté en filaire, 20 heures en Bluetooth, sur plusieurs appareils. Ce sont des données que nos tests ont pu corroborer.

bose4

À l’écoute

La première fois qu’un QC 35 se pose sur nos oreilles avides de bon son, la première réaction est la surprise : comme le QC 25, le casque englobe très précisément l’oreille, sans déranger. Déjà, sans avoir allumé l’engin, on se sent dans un petit cocon de silence : les bruits sourds à l’extérieur sont atténués sans être pour autant complètement annulés.

Quand vous appuyez, sur le bouton pour allumer l’engin et activer la réduction de bruit, en revanche, vous aurez l’impression d’être dans une publicité Bose. L’annulation du son vous coupe de la réalité. On s’attend à ce que les gens marchent au ralenti, que du Beethoven se lance et que les musiciens d’un orchestre philharmonique débarquent autour de nous, remplaçant petit à petit le désordre urbain.

La réduction active de bruit ambiant atteint des sommets chez Bose. Son principe reste relativement simple à comprendre : des microphones placés stratégiquement sur le casque vont capter les ondes sonores environnantes et, en temps réel, un appareil va se charger de les annuler en produisant les fréquences inverses, envoyées directement dans votre oreille par l’écouteur. Le tout produit du silence. En pratique, c’est une grosse atténuation : vous n’allez pas rien entendre. Malgré cela, vous pouvez être très sensible à cet effet et le trouver vraiment désagréable au début. Un temps d’adaptation est nécessaire pour l’apprécier.

annulation-son

Cette technologie permet naturellement de sublimer votre musique, en vous plaçant dans une sorte de chambre d’écoute mobile. Et Bose ne faillit pas à sa réputation : la restitution du son est excellente, même en Bluetooth, une technologie longtemps boudée par ceux qui entretiennent bien leurs oreilles.

La plus grande partie des auditeurs ne verra absolument pas la différence entre une écoute filaire ou une écoute en Bluetooth — surtout en streaming depuis un smartphone. Les tests techniques des médias spécialisés affirment que le son est un cran en-dessous de celui des Sennheiser Momentum Wireless, mais que la technologie de réduction de bruit est bien supérieure. Le mix sera donc une question de goût et vous aurez tout intérêt à essayer plusieurs casques avant de passer à l’achat.

Nous avons essayé toute notre playlist de début 2016 sur le QC 35, à laquelle nous avons ajouté des morceaux assez techniques de jazz — Seven Seas ou Chutzpan d’Avishai Cohen ou les Masada de John Zorn –, une sélection classique de Beethoven à Ligeti et pas mal de folk, d’un vieux Townes Van Zandt à Guy Clark, en passant par Steve Earle et Baptiste W. Hamon. À chaque fois, le casque s’en sort sans broncher et l’écoute est vraiment agréable. On a l’impression d’être envahi par la musique, qui devient la seule information sonore autour de nous.

Ce QC 35 est à la hauteur de ses ambitions

Ce n’est, comme nous le pensions, que sur des morceaux où les voix sont en plein dans les médiums que la qualité d’écoute baisse légèrement : elles se trouvent un poil en retrait par rapport aux basses. Ce qui est paradoxal, dans la mesure où, sur tous les autres morceaux, les basses sont bien restituées et ne sont pas trop envahissantes.

Ce n’est pas facile de se positionner frontalement contre les Zik de Parrot ou le Momentum de Sennheiser mais malgré son angle mort, ce QC 35 est à la hauteur de ses ambitions. En termes de réduction de bruit, vous ne trouverez pas mieux.

Au quotidien

Ce n’est peut-être pas la première idée qui vient à l’esprit en achetant un casque, mais nous nous sommes surpris à utiliser le QC 35 très souvent sans musique. En entreprise, par exemple, l’open space a apporté une meilleure communication entre les employés et les équipes, mais aussi un grand niveau de pollution sonore. La réduction de bruit, utilisée sans son, va vous permettre de masquer le bruit ambiant et les discussions de vos collègues sans vous couper complètement du bureau. C’est l’idéal pour se concentrer sur un dossier sans s’isoler.

En voyage, la technologie est aussi un régal, dans la mesure où elle est particulièrement efficaces avec les bruits persistants : réacteurs d’avion, vibrations d’un train etc. Dans votre casque, vous serez complètement coupé de ces désagréments et vous pourrez, au choix, faire une petite sieste ou vous concentrer sur votre boulot. Fonctionne aussi pour bloquer les cris des enfants : si vous êtes du genre à vous attraper une migraine au moindre bruit strident, vous ne devriez plus vous en faire avec cet objet sur les oreilles.

bose6

Dans la rue en revanche, si la réduction du bruit de la ville est particulièrement agréable, il va falloir redoubler de vigilance. Vous n’entendrez pas un camion ou un bus qui arrive derrière vous. Cette perte d’information peut être dangereuse et il faudra rester prudent. Vous pouvez tout à fait, lorsque vous marchez, débrancher la suppression active et profiter de la réduction passive offerte par la forme englobante du casque.

Enfin, l’appareil est suffisamment confortable pour une utilisation en continu pendant plusieurs heures. Vous le sentirez à peine sur votre tête et on l’oublie très vite. La présence de l’arceau sur le crâne ne se fait sentir qu’au bout de 5 ou 6 heures sans interruption. Le Bluetooth  y est aussi pour beaucoup : difficile, après avoir goûté à la liberté d’un casque sans fil, de revenir à une solution filaire. Ne plus avoir de fil qui pendouille à l’oreille, s’emmêle dans la poche et gratte le cou est vraiment agréable. Alors quand le tout n’altère pas la qualité d’écoute, on signe tout de suite.

Le Bose QC 35 est disponible autour de 370 euros. Vous trouverez les caractéristiques du casque sur sa fiche produit.

bose2

Bose QC 35

En bref

Bose QC 35

Pour une tentative de saut dans le sans fil, Bose a choisi de réinventer son classique pour en faire une nouvelle référence. Le constructeur américain ne révolutionne pas sa recette et ceux qui n'aiment pas le timbre ou le look de ces casques ne changeront pas d'avis.

Pour autant, le QC 35 se classe sans aucun problème dans le haut du panier des casques Bluetooth actuels. L'écoute est extrêmement agréable quel que soit le type de musique et la réduction de bruit active est bluffante. 

Nous le recommandons chaudement à ceux qui aiment retrouver des moments de calme au travail, dans les transports ou en ville. 

Top

  • Confort incroyable
  • Réduction de bruit
  • Qualité d'écoute

Bof

  • Design paresseux
  • Câble trop fin
  • Certaines basses

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés