ElSurveillance est un hacker marocain qui s'attaque à de nombreux sites d'escort girls, c'est-à-dire de prostituées. Ce dernier affirme être motivé par sa seul foi musulmane.

« La religion acceptée d’Allah, c’est l’islam ». C’est le message que l’on peut apercevoir écrit en arabe sur de nombreux sites d’escort récemment piratés. Cette phrase est tirée du 19e verset de la troisième sourate « Al Imran » du Coran. Et pour cause, le hacker a l’origine de ce détournement est motivé par des raisons religieuses.

Le pirate est marocain et s’appelle ElSurveillance. Sa campagne, lancée dès le courant de l’été 2015 sous le nom #EscortsOffline, vise à fermer autant de sites et plateformes de prostitué(e)s que possible.

En janvier, il avait déjà réussi à pirater et voler les données de près de 80 d’entre eux et son nom commençait à se répandre sur le web. Aujourd’hui, il refait parler de lui car 37 nouveaux sites ont été récemment victimes de ses actions. Le hacker a en effet envoyé à la rédaction de Softpedia deux listes (l’une de 15 sites, l’autre de 22) référençant les dernières plateformes qu’il venait de pirater.

Pourquoi ? Car « nos corps sont des dons qu’Allah nous a fait pour qu’on en prenne soin, pas pour les détruire », explique-t-il. Sur son compte Twitter, il prétend également diffuser l’islam à travers le monde.

ElSurveillance — ou « Al Muraqab » en arabe — prétend diffuser un message de paix et ne semble en effet aucunement lié à une organisation violente. Néanmoins, il a affirmé à Softpedia qu’il comptait dévoiler plus de 100 000 données d’utilisateurs récoltées sur les sites qu’il a récemment détournés. Il suffirait qu’il se mette à vendre ces informations pour que son action n’ait plus rien de religieuse et devienne seulement un moyen de s’enrichir.

Mais ElSurveillance n’est pas le premier pirate à agir pour des motifs religieux, ou du moins « moraux ». Ainsi l’an dernier des pirates s’étaient attaqués au site de rencontres infidèles AshleyMadison, qui avaient publié la liste des 37 millions de membres sur Internet, pour les dénoncer et ruiner la réputation du site. Le piratage avait été suivi ces derniers mois par plusieurs du même genre, contre Adult FriendFinder, Mate1 ou encore Beautiful People.

Hacker ElSurveillance
Les sites d’escort ont été remplacés par cette image.

L’utilisation du piratage et du « hacking » à des fins politiques n’est pas nouvelle, comme l’avait rappelé le musée des virus. Il n’est pas toujours d’ailleurs à des fins moralistes. Suite à la tuerie dans une boîte gay d’Orlando, de nombreux comptes Twitter de l’État islamique avaient eux-mêmes été détournés et redécorés aux couleurs LGBT en signe de protestation et de provocation.

À lire sur Numerama : Des comptes Twitter proches de l’État islamique piratés et redécorés aux couleurs LGBT

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés