Free Mobile annonce que son réseau téléphonique en 4G couvre 63 % de la population française vivant en métropole.

Dans la course au très haut débit mobile, Free est en train de combler son retard à vitesse grand V. Alors que l’opérateur de téléphonie était clairement à la traîne à la fin décembre 2014, de gros progrès ont été accomplis au cours de l’année passée, ce qui a permis à l’entreprise de revenir au niveau de SFR et à quelques longueurs d’Orange et Bouygues Télécom, qui continuent de mener la danse.

C’est ce que révèle la synthèse des résultats annuels de l’opérateur, publiée ce jeudi. Dans les derniers jours de 2015, le taux de couverture atteint par Free concernant la population française vivant dans l’Hexagone s’est élevé à 63 %. C’est un bon considérable. Un an plus tôt, celui-ci n’était que de 33 % selon les calculs effectués par l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes.

63 % de la population couverte en 4G fin 2015. Objectif 75 % pour la fin 2016

« Au cours de l’année 2015, le groupe a fait un effort important en terme de déploiement de sites 4G, afin d’atteindre 63 % de couverture de la population en fin d’année », fait savoir la société, qui a déjà les yeux rivés sur la fin 2016. Objectif ? Arroser 75 % de la population en 4G avec ses propres installations, soit trois Français sur quatre, au lieu de deux sur trois à l’heure actuelle.

L’amélioration du taux de couverture entre 2014 et 2015 s’explique par le déploiement de nombreux sites 4G au cours des derniers mois. Selon les données de l’agence nationale des fréquences, basées sur les informations déclarées par les opérateurs, Free a, en date du 1er mars, a plus de 6 200 installations en cours de fonctionnement sur tout le territoire pour proposer du très haut débit mobile.

Orange Bouygues
Bientôt mariés ?

Ce parc sera bien entendu renforcé au cours de l’année. Il est prévu de déployer « plus de 1500 sites » au cours des neuf prochains mois, afin de tenir l’objectif d’une couverture de près de 75 % de la population métropolitaine. Et l’on ne parle même pas des actifs (comme des fréquences et des infrastructures) que Free récupérera si le rapprochement entre Orange et Bouygues a bien lieu.

En comparaison, Orange a annoncé le 10 février couvrir 4 Français sur 5 avec son réseau 4G, soit 80 %. De son côté, Bouygues a revendiqué le 12 février un taux de couverture de 75 %, soit 3 Français sur 4. Quant à SFR, il se fait bien plus discret. Mais nos confrères de Frandroid ont relevé une mise à jour discrète dans laquelle il est annoncé que le réseau du groupe permet de couvrir 64 % de la population métropolitaine.

Juste un pourcent au-dessus de Free.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés