Nintendo a confirmé qu'il avait mis au placard son projet de produit destiné à améliorer la qualité du sommeil, pour une durée indéterminée.

Depuis la sortie de la Wii en 2006, qui a été la première console de salon à vraiment pousser les joueurs à se remuer, Nintendo a mobilisé une partie de ses ressources vers la santé et le bien-être, voyant dans ce domaine un nouveau levier de croissance à actionner — à l’époque, la société japonaise n’avait pas encore admis l’intérêt de porter ses jeux sur mobile.

Ainsi, l’entreprise fondait début 2014 une filiale dédiée à la santé puis, quelques mois plus tard, promettait la vente d’un appareil destiné à améliorer la qualité du sommeil. Celui-ci devait être conçu en partenariat avec la société américaine ResMed, spécialisée dans le traitement de l’apnée du sommeil. Au plus tard, le produit devait être commercialisé en 2016.

sommeil.jpg
Le sommeil, un domaine porteur.

Or si l’année est loin d’être terminée, force est de constater que Nintendo fait preuve d’une étonnante discrétion sur le gadget promis en 2014.

Est-ce le signe que la firme nipponne rencontre des difficultés à le mettre au point ? Il faut dire que le cahier des charges était ambitieux : l’appareil devait fonctionner sans avoir besoin de le porter, de le toucher, de le contrôler, d’attendre les résultats des mesures et de passer du temps pour l’installer et le configurer. Enfin, celui-ci devait aussi être branché à une solution de cloud.

Force est de constater que Nintendo n’est plus aussi pressé que cela de parler de qualité du sommeil. Ce qu’a indirectement laissé entendre le PDG du groupe, Tatsumi Kimishima, en laissant entendre que le projet est pour l’instant mis au placard pour une durée indéterminée. Dans des propos rapportés par Wired, il explique que l’appareil n’est plus tout à fait d’actualité.

Nintendo tient à rester dans le secteur du bien-être et de la santé malgré tout.

« En ce qui concerne l’appareil de ‘Qualité De Vie’, qui n’a été mentionné dans aucune des questions aujourd’hui, nous n’avons pas la conviction que ce projet portant sur la fatigue et le sommeil puisse entrer dans une phase lui permettant de devenir réellement un produit ». Mais pour autant, a-t-il ajouté, cela ne veut pas dire que Nintendo cesse toute activité dans le secteur de la santé et du bien être.

« D’un autre côté, nous croyons toujours qu’il y a des choses qui peuvent être faites dans le domaine de la qualité de vie et nous allons continuer d’étudier les possibilités de nous étendre dans ce domaine », a poursuivi le patron de Nintendo.

Le pas en arrière effectué par Nintendo dans ce domaine n’est peut-être pas un mal. Outre des objectifs (trop ?) ambitieux, le groupe risquait d’entrer dans un marché de l’analyse du sommeil au bilan contrasté et à l’efficacité discutable. À ce sujet, vous pouvez relire notre enquête dans ce secteur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés