Le CES 2016 a fermé ses portes à Las Vegas. L'occasion de revenir sur cette semaine chargée en annonces et de se poser une question : qu'est-ce qui va vraiment changer nos vies parmi les milliers de gadgets présentés ?

Voilà, ça y est, le CES 2016 vient de fermer ses portes et si vous vous rendez aujourd’hui sur le site officiel de l’événement, vous verrez qu’il s’est déjà habillé pour l’année prochaine. Cette année, Las Vegas a encore écrit les tendances technologiques de l’année à venir et même si on s’attend à des surprises en 2016, comme tous les ans, on est capable d’avoir aujourd’hui un panorama assez clair de l’industrie.

Vous retrouverez notre couverture du salon sur la page dédiée au CES et vous vous apercevrez bien vite que ces quelques jours ont mis à l’honneur les voitures, les drones et les objets connectés, qu’ils soient intégrés à la domotique ou accrochés à votre poignet. Plutôt que de faire un énième récapitulatif exhaustif du salon, essayons de nous poser une question maintenant que nous avons quelques jours de recul : qu’est-ce qui, dans toutes ces technologies présentées, va véritablement changer nos vies ? 

Car il est facile de faire la distinction entre un gadget inutile mais sympa et une innovation qui va changer notre quotidien, que ce soit par l’automatisation de tâches simples ou le changement radical — d’aucuns diraient révolutionnaire — d’une habitude. Et beaucoup de technologies dans cette dernière catégorie passent souvent inaperçues, parce qu’elles sont moins vendeuses. Enclenchons le radar et essayons de les repérer.

La voiture autonome

Histoire de se contredire dès le premier focus, allons-y franchement. Le CES 2016 était autant un salon automobile qu’un salon technologique et cette année en particulier, les constructeurs avaient quelque chose de radicalement neuf à apporter. Finis les 1 200 stands qui présentent l’autoradio ou l’écran d’infotainment du futur : aujourd’hui, on parle collecte de données et surtout, automatisation de la conduite. Tesla a lancé le mouvement au niveau du grand public même si c’est Google qu’on a vu sur le devant de la scène ces dernières années et c’est désormais la principale considération de l’industrie qui veut absolument que votre voiture conduise à votre place.

Pourquoi cela va changer nos vies ?

La réponse est assez évidente : la conduite va radicalement changer dans les années à venir. Qu’il s’agisse des grands trajets sur autoroute, de la manière dont on se gare dans un parking, des taxis en ville qui n’auront plus de conducteur, bref, tout va être bousculé. La conduite au sens propre va devenir un plaisir et toute la partie pénible et utilitaire (aller d’un point A à un point B) va être déléguée à des ordinateurs bien plus réactifs que nous. Ceux qui innovent par itération rapide sont déjà sur le coup, mais les grands comme Ford et General Motors sont aussi présents et ont toutes les armes pour faire avancer la technologie rapidement.

tesla-web1

Le bouton de la poste

Il est peut-être passé inaperçu entre le 134e drone et le 3 000e smart bidule, mais le bouton connecté de la Poste pourrait bien changer la manière dont nous envoyons des colis. Le principe est simple : vous affranchissez votre envoi sur une application et vous déposez votre colis dans votre boîte aux lettres. Ensuite, vous appuyez sur le bouton magnétique de La Poste qui passe au vert si tout a été correctement enregistré. Le facteur s’occupe du reste. Magie.

Pourquoi cela va changer nos vies ?

C’est un principe tout bête mais plutôt efficace. Des facteurs passent tous les jours dans vos immeubles et autour de vos maisons et n’auront qu’à regarder sur leur smartphone compagnon si, en plus de déposer des lettres, il faut récupérer des paquets. De votre côté, vous évitez deux étapes très pénibles : imprimer le bordereau et préparer le colis et surtout, faire la queue à la poste. Finies les longues minutes d’attentes dans un bureau de poste quand la seule action que vous demandez de l’employé est qu’il scanne votre paquet et mette un tampon sur votre reçu. La Poste a eu une idée très intéressante qui mêle efficacité et service au client : on ne demande pas plus d’une innovation.

CES 2016  : La Poste dévoile un bouton pour envoyer un colis sans sortir de chez soi

Le Boîtier gPU de razer

Il y a une équation que l’informatique n’a jamais réussi à résoudre : comment faire pour qu’un ordinateur portable puisse faire tourner des jeux vidéo de dernière génération de manière confortable ? Et plus précisément encore : comment caler une carte graphique de 500 grammes et de 30 cm de long avec 2 ventilateurs dans un ordinateur dont la vocation est d’être transportable, ergonomique, et économe en énergie ? Impossible. Sauf pour Razer qui a contourné le problème : la carte graphique est une extension.

Pourquoi cela va changer nos vies ?

Pour la première fois, on a un ordinateur portable qui a de la gueule, qui semble extrêmement efficace pour les tâches quotidiennes et pour le boulot et qui se transforme en PC de gamer une fois branché à son extension. Le Razer Core est un boîtier qui se connecte au PC et qui accepte pratiquement n’importe quelle carte graphique en PCI Express dans la limite des 31 cm, le tout en Thunderbolt. Beau joueur, Razer a annoncé que les drivers du boîtier ne seraient même pas propriétaires, ce qui signifie que des ordinateurs compatibles pourront s’y connecter. Ce n’est certes pas la première fois que des constructeurs et des amateurs de DIY y pensent, mais c’est la première fois que cela a l’air de fonctionner… et de bien fonctionner.

CES 2016  : Razer veut vous faire jouer sur un ultrabook

La santé intelligemment connectée

Du côté de la santé connectée, ce CES 2016 a été l’occasion de voir un peu plus que des bracelets qui vont communiquer à une application le nombre de pas que vous aurez fait dans une journée. Et on ne peut que se réjouir qu’un domaine aussi important que la santé propose enfin des applications sérieuses à ce qui n’était autrefois que des technologies gadget fort peu intéressantes.

Pourquoi cela va changer nos vies ?

Maintenant que le secteur devient un poil plus intelligent, il va y avoir de très bonnes idées comme de très mauvaises. Chez Audi, par exemple, on fait dans le très bon avec un bracelet connecté à la voiture qui cherche à prendre en compte le bien être du conducteur dans l’interface embarquée dans le véhicule. Comme l’écrit Julien Lausson, « si la voiture perçoit que le conducteur n’est pas dans les meilleures dispositions qui soient, elle pourrait suggérer aussi un autre parcours ou de faire une pause ». Intelligent.

YOFiMETER propose également une innovation intéressante, avec un petit objet qui peut analyser le sang pour y détecter le taux de glucose avec une simple goutte prise sur le bout d’un doigt. L’appareil faciliterait, on n’en doute pas, la vie des diabétiques. En revanche, qu’un tel appareil dépende du réseau d’un opérateur, AT&T en l’occurrence, pose une nouvelle question : est-ce que la santé du futur, qui sera plus personnelle et donc plus efficace, sera aussi dépendante d’un tiers entre le patient et son médecin ? Vu la sensibilité des données médicales, on espère pour le coup que ces pratiques seront régulées efficacement. Et les startups qui se lancent dans cette aventure n’auront pas le droit à l’erreur.

CES 2016  : Audi surveillera la santé et le bien-être du conducteur

C’est à peu près tout ce que nous avons repéré lors de ce CES qui a le potentiel de changer notre quotidien. Bien sûr, cela ne veut pas dire que nous ne nous jetterons pas sur les futurs drones de Parrot ou que nous ne voulons pas tester des frigos connectés qui semblent enfin fonctionner : la technologie ne passe pas son temps à changer le monde, elle redéfinit aussi nos petits plaisirs coupables. N’hésitez pas à nous signaler dans les commentaires les petites perles que vous auriez dénichées et qui seraient passées entre les mailles de nos filets !

Notez enfin que Numerama était invité ce matin par Patrick Beja pour le podcast RDV Tech, avec Cédric Ingrand. Nous y avons fait un debrief assez complet du salon avant de revenir sur l’actualité des derniers jours. Vous pouvez l’écouter directement via le lecteur juste en-dessous ou sur iTunes.

 

 


POUR BIEN COMMENCER LA SEMAINE

 

Sur le chemin de l’intelligence artificielle, Apple veut connaître vos émotions

Pourquoi l’Oculus Rift va mourir (et laisser sa place aux autres)

Apple est-il en train de tuer tout doucement le port MagSafe  ?

Loisirs, surveillance… quelles sont les différentes utilisations des drones  ?

Les 10 meilleures applications pour débuter sur Mac OS X en 2016

Quand Mark Zuckerberg prend une bonne résolution, ça peut finir en Skynet

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés