Entre un détecteur de taux de glucose intelligent et des outils de surveillance médicaux à distance, l'opérateur AT&T profite du CES 2016 pour avancer sur le secteur de la télésanté.

Les objets santé prennent de plus en plus de place dans les grandes messes électroniques comme le CES qui se déroule actuellement à Las Vegas. Parmi tous ces objets, certains ont le potentiel d’améliorer le quotidien de nombreux malades. L’opérateur  AT&T, conscient du marché en pleine expansion que représente la télésanté vient d’avancer ses pions.

L’enjeu de la surveillance médicale

AT&T proposait déjà un kit de surveillance de la santé à distance qui permettait aux possesseurs d’objets santé connectés Bluetooth de synchroniser leurs données médicales avec leurs médecins. L’opérateur passe à la vitesse supérieure, après avoir fourni des tablettes à plus de 1 000 patients tests, la mise à jour du kit santé va permettre aux utilisateurs de l’installer sur leurs propres appareils. D’un autre coté, le géant du télécom s’associe avec les fabricants du YOFiMETER, un appareil pour mesurer le taux de glucose dans le sang de patients diabétiques.

intuitive

Le diabète affecte près de 3 millions de personnes en France. Chez les personnes qui souffrent de cette pathologie chronique, l’hormone de l’insuline ne remplit pas son rôle correctement et le glucose ne peut pas fournir assez d’énergie aux cellules. Le sucre s’accumule dans l’organisme et provoque l’hyperglycémie. Sans traitement, le diabète peut entraîner des complications rénales, cardiaques ou des cécités. Si on ne peut guérir du diabète, celui-ci peut être modéré.

Les malades doivent contrôler plusieurs fois par jour leur taux de sucre en piquant leurs doigts dans un détecteur capable de dire quand l’organisme a besoin d’insuline. Le patient doit tenir un compte détaillé des données (souvent dans un carnet) pour les transmettre à son médecin. Or cette tâche est fastidieuse et il arrive que le malade oubli une saisie ou se trompe.

Faciliter la vie des malades

Avec le YOFiMETER, les patients n’auraient plus besoin de passer par ce long processus. En effet, l’opérateur de télécoms américain AT&T s’est associé avec les fabricants pour proposer un cloud dans lequel le détecteur de glucose connecté enverrait les données qui pourront ensuite être consultées directement par un médecin à n’importe quel moment et sans rendez-vous.

il faudra alors que le personnel médical explique clairement aux patients le rapport risque / bénéfice d’un tel appareil

Si la crainte de mettre des données médicales sensibles sur internet est fondée, l’opérateur assure travailler sur un système « hautement sécurisé ». Comme tout système reste faillible, il faudra alors que le personnel médical explique clairement aux patients le rapport risque / bénéfice d’un tel appareil. C’est, d’ailleurs, tout le challenge de la health tech pour 2016.

12039121_426452014216575_90211926167431810_o.0.0

Il n’y a pas encore de prix ni de date de sortie pour le YOFiMETER. AT&T a déclaré que la production devrait commencer début 2016. Pour l’instant, la FDA (l’agence américaine en charge des denrées alimentaires et des médicaments) n’a pas encore donné son aval pour la mise en vente du produit. Celui-ci devrait s’obtenir sans problème tant la télésanté prend une place de plus en plus importante dans la médecine moderne.

Retrouvez toutes les annonces du CES 2016 sur notre page dédiée !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés