Plutôt que d'envoyer des êtres humains, pourquoi n'explorerions-nous pas l'espace par l'intermédiaire des robots ? C'est le projet fou de SpaceVR : parier sur la réalité virtuelle pour permettre aux hommes de contrôler, depuis la Terre, les machines envoyées en mission.

L’un des problèmes majeurs de l’exploration spatiale humaine est de nous maintenir en vie — si possible, dans de bonnes conditions — une fois que nos franchissons la barrière protectrice notre bonne vieille planète bleue. Pour ne pas succomber à un tel voyage, nous sommes obligés d’imaginer notre futur habitat sur une autre planète, d’anticiper les risques d’un séjour spatial pour notre santé, ou encore de s’harnacher à d’encombrantes, mais salutaires combinaisons spatiales.

Bref, cela fait beaucoup d’intendance à gérer. Et si nous envoyions plutôt des robots à notre place, pour vivre à travers eux l’expérience de l’exploration spatiale grâce à la réalité virtuelle ?

Immersion dans l’espace en VR

Si un tel projet semble flirter avec la science-fiction, il est pourtant bel et bien porté par une véritable entreprise : SpaceVR. Créée en 2015, cette société a notamment lancé une plateforme de réalité virtuelle permettant à ses utilisateurs d’expérimenter une immersion dans l’espace. En utilisant des caméras de réalité virtuelle, SpaceVR capture des images en orbite terrestre basse pour donner à ses clients l’impression de vivre un voyage spatial.

SpaceVR

Ryan Holmes, le fondateur de cette ambitieuse entreprise, estime en effet que les robots et l’expérience immersive qu’ils pourraient permettre sont l’une des pistes à prendre en considération pour le futur de l’exploration spatiale. En effet, envoyer des robots dans l’espace serait moins coûteux que d’envoyer des humains.

Nous automatisons toutes les tâches humaines

« Nous automatisons toutes les tâches humaines, nous adoptons une approche différente des autres grandes entreprises. Notre avatar polyvalent, Human, vient juste de réaliser une démonstration la semaine dernière en effectuant des tâches à San Francisco, alors que je le contrôlais depuis la ville de Mexico », explique Ryan Holmes.

L’objectif visé par SpaceVR pour la prochaine décennie est conséquent : l’entreprise ambitionne en effet d’avoir déployé 10 millions de robots d’ici la fin de la décennie. Une idée folle, ou une ambition de génie ? Toujours est-il que les robots sont abordés par l’entrepreneur comme la deuxième étape qui doit mener au but ultime : contrôler, depuis la Terre, des robots qui auront été envoyés dans l’univers pour nous permettre de l’explorer.

Partager sur les réseaux sociaux