On savait déjà que la Voie Lactée virtuelle d'Elite Dangerous était énorme. Et, visiblement, il faudra plusieurs milliers d'années pour l'explorer entièrement.

Il faudra encore 56 206 années pour découvrir l’ensemble de la Voie Lactée virtuelle mise à disposition par Frontier dans Elite : Dangerous. Voilà, c’est dit et autant dire que les fans ne sont pas près d’y parvenir. C’est une information révélée par la base de donnée communautaire Elite Dangerous Star Map, dans laquelle les joueurs peuvent notamment enregistrer des coordonnées afin de faire le point sur ce qui a été révélé ou non (ils ont la possibilité dès lors de s’en servir comme d’un vrai journal de vol). Selon la BDD, 15 864 260 systèmes ont été trouvés par les explorateurs, soit une broutille sur les 400 milliards que compte le jeu (0,003965 %).

Un chemin infini à parcourir

Il faut quand même nuancer ce pourcentage de complétion ridicule. L’Elite Dangerous Star Map étant un outil non officiel mais très précieux à en croire sa description, tout le monde ne pense pas à l’utiliser et il y a probablement des planètes découvertes qui n’ont pas encore été renseignées.

Toutefois, au vu de l’immensité du jeu disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, on peut penser que la statistique réelle ne doit pas être beaucoup plus haute et ne doit pas dépasser les 1 % non plus, ce qui donne une sacrée idée du chemin qu’il reste à parcourir pour voir le bout de cette expérience définie plus que jamais à juste titre comme infinie. Et ce alors qu’elle est disponible depuis 2014 et que le studio Frontier  peut toujours la faire évoluer en ajoutant du contenu, comme il l’a fait plus tôt cette année avec l’intégration du système TRAPPIST-1.

En parallèle, un membre du forum Reddit, connu sous le nom de ModishNouns, a rassemblée les données d’une autre base pour mettre au point une carte des systèmes connus. On soulignera une fois encore le dévouement des voyageurs, appuyant toujours plus ce sentiment de communauté soudée autour d’un objectif simple : explorer une galaxie à l’échelle 1:1 générée de manière procédurale mais avec des principes physiques réels. Dans la vraie vie, les grandes puissances mondiales font montre de beaucoup moins de solidarité dans leur conquête spatiale.

Partager sur les réseaux sociaux