Marketé comme un retour aux sources, Call of Duty : WWII sera disponible en novembre sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

C’était aujourd’hui la grande révélation de Call of Duty : WWII, le prochain opus de la franchise bulldozer d’Activision. Ce nouvel opus avait été pré-révélé il y a quelques jours avec la promesse d’une bande-annonce diffusée ce mercredi en direct.

Comme le suggère le titre WWII, le FPS de cette année, développé par Sledgehammer Games, reviendra à la Seconde Guerre mondiale, une période très appréciée des fans et tant réclamée après la déception du millésime 2016. Les plus mauvaises langues diront que le géant américain surfe sur la vague Battlefield 1. Mais ils auront oublié que le setting ne se décide pas un an à l’avance. Quoiqu’il en soit, la coïncidence prête quand même à sourire.

Un retour aux sources de plus

De l’aveu même d’Eric Hirshberg, CEO d’Activision, dans les colonnes de Polygon, Call of Duty : Infinite Warfare était « le mauvais jeu au mauvais moment ». À l’inverse, il considère Call of Duty : WWII comme « le bon titre au bon moment. » En quelque sorte, on peut y voir un véritable retour aux sources, tel que promis dans la première bande-annonce utilisant le moteur du jeu. Les séquences paraîtront forcément familières à certains puisque nous connaissons la Seconde Guerre mondiale par coeur, aussi bien grâce à des jeux vidéos (y compris des Call of Duty) que des films devenus cultes.

Sledgehammer Games, qui était à l’oeuvre sur Call of Duty : Advanced Warfare (l’épisode avec Kevin Spacey en méchant), nous racontera l’histoire « d’hommes ordinaires devenant des soldats dans la première division d’infanterie tandis qu’ils se battent pour préserver la liberté face à la tyrannie. » Call of Duty : WWII s’appuiera sur des combats rythmés dans des lieux européens iconiques.

La date de sortie est déjà connue : rendez-vous le 3 novembre prochain sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Il y aura bien évidemment une bêta quelques jours avant.

Partager sur les réseaux sociaux