Un utilisateur s'est amusé à tester l'efficacité de PornHub en matière de respect du copyright. Résultat, tous les Star Wars et des tas d'autres films sont disponibles illégalement en streaming sur le site porno. Pour combien de temps ?

S’il fallait citer un site web pour regarder illégalement des films en streaming, PornHub ne nous viendrait pas forcément à l’esprit. Et pourtant, un utilisateur qui a nommé son compte sans trop de subtilité Free Entertainment a fait du site pornographique la plateforme de streaming la plus étrange à avoir à son catalogue toute la saga Star Wars.

Sa petite histoire est amusante : le jeune homme cherchait un moyen de partager les films qu’il possède avec sa famille. Il a d’abord songé à mettre les vidéos extraites de ses DVD et Blu Ray en « non répertorié » sur YouTube et à partager le lien avec ses proches. Manque de chance, le réseau social a reconnu les contenus comme étant la propriété des studios et a appliqué sa méthode brutale qui consiste à faire tomber les contenus illico. L’utilisateur s’est alors tourné vers un Google Drive partagé qui semble plus clément, mais, « pour rire  », il a téléchargé Le Réveil de la Force  sur un compte PornHub. Pour voir.

Et le fait est que les algorithmes de PornHub doivent être moins bien entraînés que ceux de YouTube : la vidéo est restée en ligne et a été vu 58 000 fois à l’heure où ces lignes sont écrites. Il a alors téléchargé l’intégralité de la saga et plusieurs autres films de sa collection, allant de 8 Miles à Juno en passant par le Loup de Wall Street ou Snowden. Jusqu’à aujourd’hui, sa collection est restée intacte et il s’agit effectivement des films complets, en anglais.

Néanmoins, s’agissant d’une mise en ligne et d’une diffusion illégale du contenu, il y a fort à parier que PornHub finisse par détruire également la précieuse collection de Free Entertainment dès que le site pornographique en aura vent. Ou peut-être attendent-ils une plainte des ayant droit qui n’ont pas prévu de modèle type pour gérer ce problème ?

Partager sur les réseaux sociaux