« Why you wanna treat me so bad ? » C'est un peu la relation que les géants du streaming avaient avec Prince jusqu'à son décès. Aujourd'hui, pour le célébrer et transmettre sa musique à de nouvelles générations, ses ayants-droit lèvent les interdits posés par le chanteur quant au streaming.

C’est désormais officiel, la musique de Prince sera finalement disponible sur toutes les plateformes de streaming dès ce dimanche. La nouvelle est une excellente surprise pour tous les fans, les nostalgiques mais également les plus jeunes, ceux qui ne connaissent pas encore le génie prolixe du musicien.

Selon NPR, dès dimanche, à l’occasion des Grammy Awards, l’intégralité du catalogue de Prince détenu par Warner Bros rejoindra les grandes plateformes de streaming mondial. Ce catalogue n’est pas exhaustif mais contient les très grands LP qui ont marqué des générations comme l’histoire de la soul : Purple Rain, 1999, Sign O’The Times ou encore Dirty Mind.

Les portes-paroles de Napster ont levé le secret sur cette arrivée surprise dans les catalogues en ligne. Spotify avait de son côté commencé à teaser ce nouveau deal avec Warner en lançant une campagne publicitaire aux tons violacés, une manière discrète de souhaiter la bienvenue à l’une des discographies les plus passionnantes des cinquante dernières années.

2017, une année placée sous le signe de Prince

Comparable à l’arrivée des Beatles sur les sites de streaming, ce retour en grâce de Prince sera assurément une formidable occasion de se replonger dans les créations d’un artiste passionné, spécialiste de la fusion des genres et des styles.

Depuis juin 2015, le catalogue de Prince était réservé à Tidal et aux abonnés du service de Jay-Z. Mais en signant un contrat en 2014 avec la Warner, Prince laissait à la major de nombreux droits sur sa discographie, dont celui de rééditer ses albums historiques et visiblement de diffuser ces derniers largement.

La major devrait également profiter de l’année 2017 pour justement rééditer de nombreux titres inédits selon Billboard.

À lire sur Numerama : Prince  : « Internet est devenu obsolète »

Partager sur les réseaux sociaux