On sait depuis le 13 janvier qu'il faudra payer pour jouer en ligne sur la Nintendo Switch. D'après les premières estimations, celui-ci devrait être compris en 19,99 € et 29,99 €.

On en sait un peu plus sur le prix de l’abonnement en ligne de la Nintendo Switch. Comme Microsoft avec le Xbox Live et Sony avec le PlayStation Network avant lui, Nintendo compte en effet faire payer pour jouer en multijoueur et profiter de quelques autres bonus lié à des services (comme un jeu gratuit chaque mois).

Selon des informations relayées par Nikkei, la souscription coûtera entre 2 000 et 3 000 yens, ce qui donnerait entre 16,5 € et 24,7 €, soit probablement entre 19,99 € et 29,99 € en l’ajustant au fameux prix d’acceptabilité. Autrement dit, bien moins cher que la concurrence, qui réclame 59,99 € (Xbox Live) et 49,99 € (PlayStation Network) pour un an d’abonnement. La solution Nintendo pour la même longueur équivaut à trois mois chez les autres (19,99 €).

Nintendo mise gros sur le Super Bowl

Cette différence de tarif peut s’expliquer, d’une part par une approche plus agressive, d’autre part par une offre moins fournie. Là où Microsoft et Sony offrent respectivement quatre et six jeux par mois à leurs membres premium, Nintendo se contentera de proposer un mois d’accès à un classique du catalogue Nintendo ou Super Nintendo. La page officielle promet également des promotions exclusives, comme partout ailleurs, tandis qu’il faudra passer par une application, gratuite mais limitée cet été, pour le chat.

« Avec nos services payants, nous serons capables d’être entièrement engagés envers nos clients  » souligne Tatsumi Kimishima, président de Nintendo. Les services payants seront lancés en fin d’année et, dans un premier temps, le jeu en ligne sera gratuit sur Switch.

En parallèle, Nintendo entend mettre le paquet sur la promotion de la Switch. Pour preuve, le constructeur japonais n’a pas hésité à dépenser 5 millions de dollars sur la table pour obtenir 30 secondes de présence au Super Bowl (le 5 février), la prestigieuse finale de football américain qui a ressemblé 111,9 millions de téléspectateurs sur la chaîne CBS l’année dernière.

Pour la Wii U, en 2012, le constructeur nippon n’aurait eu à payer « que » 3,5 millions de dollars. Ça fait cher le spot.

Partager sur les réseaux sociaux