À l'origine un projet pour une game jam, le succès de A Normal Lost Phone a poussé ses créateurs à continuer leur aventure. Ils cherchent aujourd'hui à récolter des fonds sur Ulule.

Il existe des idées, des projets, des esquisses qui méritent d’aller plus loin que ce pour quoi ils ont été créés au départ. C’est le cas de A Normal Lost Phone, un jeu créé par une équipe de développeurs français pendant la Global Game Jam de janvier 2016.

L’idée était de faire un jeu en 48h, qui demandait donc assez peu de ressources et des compétences de développement modestes. L’équipe, qui s’est depuis baptisée Accidental Queens, est donc partie sur la création d’un jeu narratif, qui s’est révélé être un challenge en termes de production de contenu. A Normal Lost Phone met le joueur dans la situation où, comme le nom du jeu l’indique, il trouve un téléphone portable égaré. Au fur et à mesure de ses pérégrinations dans les données de l’appareil, le joueur va découvrir la véritable histoire de son propriétaire.

Toute l’essence de A Normal Lost Phone réside dans son discours véritablement social et inclusif. « On y évoque des thèmes comme l’adolescence, la dépression, l’homophobie, la quête de soi…  », explique Elizabeth Maler, une des créatrices. L’effet du jeu sur certains joueurs et joueuses a eu des conséquences véritablement cathartiques et a suscité de nombreuses prises de conscience. « Le jeu A Normal Lost Phone m’a aidé à trouver le courage de faire mon coming-out auprès de mes amis  », a affirmé un joueur aux développeurs.

Accidental Queens

Devant le succès de la démarche et son ambition à délivrer un discours positif sur l’homosexualité et la transidendité, l’équipe a lancé le mois dernier une campagne Ulule visant à élaborer son jeu pour en faire un véritable titre stand-alone et non plus un prototype de Game Jam. Pour ce faire, les développeurs ont besoin de 10 000 € avant le 5 juillet, et ils ont atteint aujourd’hui les 6 000 €. A Normal Lost Phone a d’ores et déjà obtenu plusieurs prix et il est possible de jouer au prototype à cette adresse. Plusieurs langues sont disponibles.

Si vous avez été convaincu par ce beau projet, nous ne pouvons que vous inviter, à défaut d’y mettre de votre piécette, à partager autour de vous la démarche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés