Un mail révélé par WikiLeaks montre qu'une porte parole de Cupertino a remercié la candidate démocrate pour sa position sur le chiffrement, un discours qualifié par Apple de « nuancé ».

Alors que l’affaire de San Bernardino qui impliquait le FBI et Apple battait son plein, Hillary Clinton était interrogée lors d’un débat sur sa position concernant le chiffrement et les portes dérobées. Elle a alors exposé une position, timide, qui a séduit Apple. L’entreprise l’en a remercié personnellement par la suite comme le montrent les mails de John Podesta révélés par WikiLeaks.

Après le débat qui opposait Hillary Clinton à Bernie Sanders, Lisa Jackson, la vice-présidente aux questions environnementales, politiques et sociales chez Apple, écrivait à Podesta qui dirigeait alors la campagne de la candidate pour complimenter la position du camp Clinton sur l’affaire du chiffrement. Dans un mail qui nuance l’engagement indéfectible d’Apple pour le chiffrement, Lisa Jackson explique que la position de la candidate intéresse Cupertino.

hillary-clinton
CC Sarah Hina

Une position qui, rappelons-le, exclut l’idée de portes dérobées pour des questions de sécurité. Cela dit, cette position n’exclut pas un travail intime avec les autorités pour fournir des données accessibles à l’entreprise quand la loi le permet.

Lisa Jackson explique ainsi à John Podesta : « Veuillez noter qu’Apple continuera son travail dans le cadre et le respect de la loi. Nous partageons les inquiétudes des autorités concernant la sécurité des citoyens et nous travaillons avec elles pour répondre aux requêtes légales qui nous demanderaient des données — qui ont permis de résoudre des enquêtes complexes.

Des milliers de fois, tous les mois mois, nous donnons aux gouvernements des informations à propos des clients et de leurs appareils, quand les autorités émettent des mandats ou toute autre forme de procédure légale. Nous avons une équipe qui répond à ces demandes 24 heures sur 24.

La force de notre chiffrement n’empêche pas Apple de donner des méta-données ou de nombreuses données particulièrement utiles aux autorités en fonction de leur demande »

À lire sur Numerama : Primaires américaines  : le clash Apple/FBI au cœur des débats

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés