L’opérateur de télécommunications danois TDC a annoncé aujourd’hui le lancement d’une nouvelle offre baptisée « Play », qui permet à ses clients sur mobiles et sur Internet haut-débit d’accéder de façon illimitée à un catalogue d’environ 1 million de titres composé à partir d’une trentaine de labels, dont trois des quatre majors.

EMI, Sony BMG et Warner Music ont ainsi accordé des licences de leur catalogue à TDC, et Universal Music serait actuellement en discussion. Il faut dire que l’accord ne présente guère de risque ou de problème moral pour les maisons de disques, puisque les morceaux que pourront télécharger les clients seront protégés autant que possible par des DRM.

Si les clients peuvent télécharger autant de morceaux qu’ils souhaitent dans le catalogue, aucun d’entre eux ne pourra être conservé une fois l’abonnement à l’opérateur résilié, et les morceaux ne pourront pas être gravés sur un CD, converti au format MP3 ou transféré sur un autre appareil (en tout cas, pas légalement). TDC prévoit tout de même de proposer des morceaux à la vente pour 8 couronnes danoises, soit environ 1 euro l’unité.

Avec Play, c’est la première fois au monde qu’un opérateur propose de l’accès illimité et gratuit à un catalogue de musique à travers à la fois son service d’accès à internet et son service mobile. Les opérateurs français devraient eux aussi s’y mettre, ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes de concurrence lorsque des fabricants de téléphones mobiles comme Nokia, Samsung ou Apple prévoient eux aussi d’offrir un service de musique illimitée financé par une commission sur les ventes d’appareil. Soit il y aura double paiement de la part du consommateur, soit une guerre commerciale féroce s’annonce entre les opérateurs et les fabricants de mobiles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés