Le décret signant la fin de la vignette d’assurance sur les parebrises était attendu par les automobilistes et motards avec une certaine impatience. Découvrez ce que cela change pour les conducteurs.

Annoncée comme un vœu du gouvernement dès 2022, la suppression de la vignette verte devait pourtant attendre que le décret d’application passe pour qu’on puisse réellement s’en réjouir. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a confirmé sur le réseau X le 7 décembre que c’était désormais acté. Il aura fallu près de deux ans à l’exécutif pour venir à bout de ce chantier de dématérialisation.

La disparition de la vignette papier à afficher sur le parebrise ne signifie pas que les véhicules sans assurances ne seront plus contrôlés. Tout ceci sera digitalisé et les contrôles automatisés pourront multiplier les relevés des voitures en infraction.

Un changement pour en avril 2024 

La mesure ne sera appliquée qu’au 1ᵉʳ avril 2024. D’ici là, vous risquez toujours une amende si vous roulez sans une vignette d’assurance à jour sur votre parebrise. N’oubliez donc pas de remplacer votre vignette périmée pendant les cinq prochains mois.

Ne faites pas, par exemple, comme la rédactrice de cet article… qui oublie systématiquement de changer sa vignette périmée pendant six mois. Autant dire que cette annonce est particulièrement bienvenue, pour toutes les têtes en l’air, les procrastinateurs et autres flemmards.

Que se passe-t-il pour les contrôles ?

Les forces de l’ordre pourront interroger un fichier actualisé en temps réel pour vérifier que le véhicule est correctement assuré. Les assurances devront inscrire les nouveaux contrats au maximum dans les 72 heures suivant la souscription. Lors des contrôles, les forces de l’ordre ont généralement déjà accès à ces informations, mais cela n’empêchait pas certains officiers de verbaliser les véhicules qui n’affichaient pas correctement leur vignette.

Cela permettra aussi à l’avenir de faire des contrôles beaucoup plus larges à l’aide de radars automatisés. Le système de lecture automatisée de plaques d’immatriculation (LAPI) pourrait notamment intégrer cette fonctionnalité. Ce qui n’est pas le cas actuellement.  

Vignettes assurance et contrôle technique // Source : Wikimedia - Benoît Prieur
Vignettes assurance et contrôle technique // Source : Wikimedia – Benoît Prieur

À quand la même chose pour la vignette Crit’ Air et celle du contrôle technique ?

Tant qu’à libérer le parebrise d’éléments qui ne servent qu’en cas de contrôle des forces de l’ordre et d’éviter des impressions inutiles, le gouvernement devrait pousser la réflexion encore plus loin. Deux autres vignettes encombreront encore le parebrise pour rien :

  • Le contrôle technique
  • La vignette Crit Air pour les habitants des futures ZFE

Mise à jour de précision : L’affichage de la vignette de contrôle technique n’est pas obligatoire. En cas de contrôle des forces de l’ordre, il faut juste pouvoir justifier du contrôle technique. Si les agents font une vérification des véhicules en stationnement, vous pourriez avoir une amende en l’absence de la vignette. Enfin, comme les centres apposent généralement eux-mêmes la vignette CT, beaucoup n’iront pas la retirer après.

Les deux-roues commencent à cruellement de place pour afficher toutes ces vignettes inutiles. Le gouvernement s’est déjà attaqué au permis de conduire dématérialisé, mais ne s’est hélas pas encore prononcé au sujet de ces deux éléments. On peut sans mal imaginer que le sujet est quand même sur la table.

Ne manquez aucune actualité sur la mobilité électrique, abonnez-vous à Watt Else, la newsletter qui vous tient informé avec piquant chaque semaine.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.