Depuis son lancement ce qui pose surtout problème avec la PS3, c’est le prix. Et pour cause, le coût de fabrication de la console revenait extrêmement cher à Sony : pas moins de 800 $ environ pour le modèle à 20 Go, 840 $ pour celui à 60 Go. Le fabricant avait néanmoins concédé un effort, en ramenant le prix de vente de ses deux modèles de console à 399 $ et 499 $. Cela l’aurait donc-t-il amené à en être encore plus déficitaire ? Pas sûr. Les progrès constants dans la fabrication font en sorte qu’il devient toujours moins cher pour Sony de produire ses consoles.

Grâce à la suppression de l’Emotion Engine (un processeur), de la baisse des coûts de fabrication des microprocesseurs et des diodes Blu-Ray, le japonais a réussi à diviser le coût de production de la PS3 de moitié, soit de 400 $. Le budget de la console n’est pour autant encore équilibré. Selon l’analyste Koto Ezawa, il faudra attendre 2009 pour que sa vente soit directement rentabilisée. D’ici là, cette réduction des coûts de fabrication ne l’empêchera pas de continuer de vendre sa console à perte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés