Il y a quelques semaines, nous rapportions que le Blu-Ray avait gagné une première bataille contre le HD DVD dans la guerre qui oppose le format haute-définition de Sony à celui de Toshiba. Au 30 septembre 2007, il s’était vendu depuis le début de l’année deux fois plus de disques Blu-Ray que de HD DVD. Mais nous avions largement relativisé ces chiffres en constatant d’abord qu’il est très facile de faire le double de son concurrent lorsque les chiffres sont aussi faibles dans les deux camps (2,6 millions de Blu-Ray seulement quand la France écoule à elle-seule 130 millions de DVD dans l’année), et ensuite que le HD DVD s’était armé à la fin de l’été avec des lecteurs à moins de 200 $ et la signature d’accords exclusifs avec Paramount et Dreamworks.

Le DPG de Sony lui-même a reconnu récemment que la bataille regrettable entre le Blu-Ray et le HD DVD ne menait nulle part, sauf dans une impasse. A force de conviction, les deux concurrents ont réussi à se neutraliser mutuellement avec autant de forces et de faiblesses des deux côtés. Le consommateur refuse de jouer les arbitres, et ne consomme pas.

Jusque là restée fairplay, la guerre marketing entre les deux formats commence à prendre un tour déplaisant, avec de véritables coups bas qui n’honorent pas ses combattants. C’est ainsi que Sony et le camp du Blu-Ray ont mis en ligne deux vidéos qui se veulent humoristiques (et donc virales) pour railler leur concurrent HD DVD.

La première rappelle que les Blu-Ray peuvent se jouer sur PS3 et se vendent deux fois plus que les HD DVD, et réduit le lecteur HD DVD à un simple porte-gobelet :

La seconde montre une série d’appareils démodés aller dans le placard, du vieux projecteur de bobines de 1969 jusqu’au… HD DVD de 2007, remplacé par le Blu-Ray. On notera tout de même que les créateurs de la vidéo n’ont pas oublié de ranger au placard le Betamax… de Sony, dépassé par la VHS lorsque les deux formats se faisaient déjà la guerre des formats vidéo dans les années 1980 :

Mais aucune des deux vidéo ne donne d’argument objectif sur les raisons de passer du bon vieux DVD au Blu-Ray. Elles prennent pour acquis que les consommateurs hésitent entre HD DVD et Blu-Ray. Or c’est bien essentiellement sur la nécessité d’un passage du DVD à un format HD que les consommateurs ont le plus besoin d’être convaincus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés