Yoichi WadaLe président de Square Enix Yoichi Wada a semble-t-il une dent contre la direction marketing de Sony. Alors que l’éditeur des séries Final Fantasy et Dragon Quest est historiquement très proche de Sony, en ayant signé des contrats d’exclusivité pour la Playstation sur les deux franchises, Wada craint que le discours du fabricant japonais ne soit pas bien perçu par les consommateurs.

« Sony a d’abord révélé sa PS3 en en faisant un produit puissant d’électronique grand public. Puis, après quelques harcellements de la part d’éditeurs de jeux, il a changé la position [marketing] de la console en la rapprochant d’une machine de jeux », fait-il observer. Il est vrai qu’après avoir proposé des films gratuits en Blu-Ray aux premiers acheteurs de la Playstation 3, la console est aujourd’hui vendue essentiellement comme une console de jeux vidéo. Les Starter Pack proposés en Europe comprennent d’ailleurs deux jeux et une manette, mais aucun film. Surprenant lorsque l’on sait que Sony mise beaucoup sur la console pour imposer le Blu-Ray face au HD DVD.

Sans doute craintif de voir que la nouvelle génération de Playstation ne suit pas les traces vigoureuses de la PS2 (historiquement la console la mieux vendue au monde), Square Enix semble avoir fait le choix de la raison économique avant celui de la passion. Alors que l’éditeur était tout voué à Sony, il a annoncé que le prochain Dragon Quest serait disponible uniquement sur Nintendo DS. On reste quand même entre japonais.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés